Dans la lutte pour l’émancipation des femmes, l’ONG Bloom a récemment lancé une conférence internationale sur « L’autonomisation des femmes : problèmes, défis et perspectives à l’horizon 2030 ».

Une conférence sur l’autonomisation des femmes

A l’initiative de l’ONG Bloom, des représentants d’institutions, des chercheurs, des experts et des professionnels dans le domaine du genre et de l’autonomisation des femmes se sont réunis à Abidjan pour discuter des solutions appropriées. Selon le Dr Alain Trésor, « l’objectif de la conférence internationale est de présenter et de discuter des résultats de la recherche et des compétences ainsi que des solutions pour réussir l’autonomisation des femmes ». En clair, le colloque international Bloom vise à identifier les mécanismes sociaux et économiques d’autonomisation des femmes.

Mme Danielle Lidégoué Cissé Bacongo, présidente fondatrice de l’ONG Bloom, n’a pas manqué de remercier chaleureusement les participants du Burkina Faso, du Cameroun et du Mali. Au cours de la conférence, sous le haut patronage de Nassénéba Touré, la Ministre de la Famille et de l’Enfance et la co-parraine de Myss Belmonde Dogo, la Ministre des Solidarités et de la Lutte contre la Pauvreté, la problématique des barrières à l’émancipation des femmes, les opportunités d’intégration et de maintien des femmes dans les activités économiques.

L’ONG Bloom a été créée dans le but d’offrir aux femmes et aux filles de Côte d’Ivoire un environnement relaxant où il est possible de rêver. L’organisation veut leur permettre de rêver d’un avenir meilleur, mais surtout de le toucher et de le vivre. Il veut faire comprendre aux femmes leur valeur et leur importance dans la société ivoirienne. Le but est de lui permettre de prendre en charge sa propre croissance et celle de sa famille. Pour atteindre ses objectifs, l’association dirigée par Danielle Lidégoué organise des campagnes de sensibilisation et des actions en faveur des femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.