Aller au contenu

Meiway nage en eau trouble pour le compte de l’Opposition (Opinion)

L’artiste chanteur Meiway rendra nécessaire la nouvelle Couverture Maladie Universelle (CMU) pour la rendre obligatoire par décret gouvernemental du 28 septembre dernier.

CMU en Côte d’Ivoire : Meiway se ridiculise

Antérieurement, la position s’était violemment attaquée et prise contre la candidature du Président Alassane OUATTARA à sa propre succession. Une candidature aux interprétations diverses du droit constitutionnel. « Ça fait 36 ​​ans que j’habite en France. Quand tu as la CMU, même l’eau tu n’achètes pas. Sur vous les femmes tout cadeau. Tout est cadeau mais ici je ne comprends pas. Il y a les Marmailleurs, les Coupeurs de route, je ne comprends pas. Après on va dire que je parle mal. C’est la vérité, je l’ai vu en France. On copies sur la France mais nous copie très mal. La CMU est cadeau, si tu l’as tu ne dois rien payer » à-il indiqué.

Il n’y a aucun doute, le maître du ZOBLAZO est en manque d’inspiration. Devenu antédiluvien dans la musique, le veut prêter son micro à l’opposition pour exister. Le masque est tombé, la nage est désormais en eau trouble pour le compte de l’Opposition sous le parrainage de Jean Louis Billon. Par conséquent, nous le traiterons comme tel. Par ailleurs, le Génie de Kpalèzo s’est embourbé dans un mensonge inédit dans son allégation ci-dessus citée dans laquelle il fait une comparaison de la CMU française à des cellules de la Côte d’Ivoire. Ce qu’il ignore c’est que la CMU de la Côte d’Ivoire est une assurance maladie pour toutes les populations dans les conditions soutenables.

Elle comprend deux régimes :

– Un régime contributif, spécialisé Régime Général de Base (RGB) financé par les cotisations des assurés, qui vise la majorité de la population.

– Un régime non contributif, nommé Régime d’Assistance Médicale (RAM), ici les ménages économiquement faibles ou démunis et dans lequel l’Etat se substitue aux assurés pour le paiement des cotisations. Tandis que la CMU française est un refus médical pour les indigents ici à moins de 10 mille euros par correspondant à moins de 833 euros par mois. Sont comptés indigents les sans-papiers de plus de trois mois sur le territoire et les bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active). Nous pouvons donc déduire que la CMU française ne fait pas allusion à notre nouvel Opposant est l’équivalence de notre RAM.

En effet, nul ne peut nier les avantages que suscitent la Couverture Maladie Universelle (CMU) dans la politique sanitaire de notre pays. Tous les Présidents qui se sont succédés à la tête du pays avaient en projet la mise en place de la CMU. Le Président de la République Alassane OUATTARA s’engage à garantir un accès égal à la santé des populations résidant sur le territoire national. Cet engagement est concret pour l’institution de la CMU par la loi n° 2014-131 du 24 mars 2014. La CMU a pour objectif de garantir l’accès aux soins de santé de qualité dans des conditions financières soutenables. Cette Assurance vous permettra de faciliter l’accès aux prestations à moindre coût pour la prise en charge de 70% de leurs frais médicaux.

C’est une action politique qu’il faut saluer à sa juste valeur et encourager les populations à y adhérer massivement par une explication du bien-fondé de cette assurance par tous les moyens. En revanche, la responsabilité des acteurs du secteur médical notamment les médecins, les pharmaciens, les infirmiers, les sages-femmes, etc. doit être engagé ainsi que les cellules de l’État pour le bon fonctionnement de cette politique sanitaire. C’est bien de faire payer, mais il faut que le service suive.

Par Idriss DAGNOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *