Aller au contenu

Message de Mariatou Koné

Mariatou Koné, ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, a réaffirmé la volonté du gouvernement ivoirien de faire de l’éducation une priorité. C’était à l’occasion d’un message délivré dans le cadre de la 5e Journée internationale de l’éducation le mardi 24 janvier 2023.

Côte d’Ivoire: Mariatou Koné détaille les actions du gouvernement en matière d’éducation

La 5ème édition de la Journée Internationale de l’Education célébrée le mardi 24 janvier 2023, Mariatou Koné est revenue sur les principales actions du Gouvernement de Côte d’Ivoire dans ce domaine. Le patron de l’école ivoirienne a rappelé que depuis les années 1960 le pays a accordé une véritable priorité à l’éducation. Il a ajouté que ce désir continue de se faire sentir sous le règne d’Alassane Ouattara.

« Célébrée cette année sous le thème ‘Investir dans les personnes, faire de l’éducation une priorité’, la Journée internationale de l’éducation nous rappelle que l’éducation est un droit fondamental qui doit être investi et devenir une priorité », a-t-il déclaré Mariatou Kone.

Selon Mariatou Koné, les autorités ivoiriennes ont consacré une grande partie du budget national à l’éducation des jeunes, à l’équipement des écoles et à la construction de nouvelles écoles, collèges locaux et instituts d’excellence.

Dans son message, la remplaçante de Kandia Camara est revenue sur la promotion de l’alphabétisation des jeunes et des adultes. Il n’a pas manqué d’évoquer la distribution gratuite de kits scolaires à l’école primaire, la suppression des contributions extraordinaires des parents d’élèves du primaire et du secondaire avec l’attribution d’un budget à tous les comités de gestion scolaire (COGES).

L’UNESCO estime qu’il y a 244 millions d’enfants et de jeunes dans le monde qui ne sont toujours pas scolarisés et 771 millions d’adultes qui ne maîtrisent pas les compétences de base en littératie. La cinquième édition de la Journée internationale de l’éducation vise à soutenir la mobilisation politique autour de l’éducation.

L’organisation dédie la journée aux filles et aux femmes d’Afghanistan, privées du droit à l’éducation, et appelle à la levée immédiate de l’interdiction d’accès à l’éducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *