Le périmètre du futur aéroport de Kong est déclaré d’utilité publique, annonce le gouvernement ivoirien ce mercredi 13 avril 2022 en Conseil des ministres.

Aéroport de Kong, une infrastructure de premier plan dans le nord de la Côte d’Ivoire

Au titre du ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, un décret portant déclaration d’utilité publique du périmètre du projet de construction de l’Aéroport de Kong, a été signé par le chef de l’État afin de préserver les emprises de la future aérogare sur ce site.

Selon le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, cette infrastructure va renforcer la desserte aérienne du Nord notamment du district des Savanes et de la région du Tchologo.

Il permet également de faciliter les opérations militaires et les opérations de sécurité de la Côte d’Ivoire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme engagée par le gouvernement, ajouté M. Coulibaly.

La réalisation de l’Aéroport de Kong s’inscrit dans le cadre des grands projets d’extension et de réhabilitation des aéroports ivoiriens, dont ceux de Man, Odienné, Korhogo, Bouaké, San Pedro et Yamoussoukro, annoncé par le ministre des Transports , Amadou Koné, en janvier 2019, lors de la présentation des vœux de Nouvel An de ses collaborateurs.

Par ailleurs, le Premier ministre Patrick Achi a remis sa démission au président de la République, Alassane Ouattara, mercredi 13 avril 2022, à l’ouverture d’un Conseil des ministres, qui se déroule au palais présidentiel d’Abidjan-Plateau. Patrick Jerôme Achi avait été nommé en qualité de Premier ministre de Côte d’Ivoire, chef du gouvernement, le vendredi 26 mars 2021. L’ancien Secrétaire général de la Présidence succédait ainsi à Hamed Bakayoko, décédé en Allemagne le 10 mars 2021 des suites d’un cancer.

Alassane Ouattara devrait s’exprimer, le mardi 19 avril 2022 devant les députés et les sénateurs ivoiriens réunis à la Fondation Félix Houphouët-Boigny Pour la Recherche de la Paix de Yamoussoukro. Le chef de l’État qui a produit, depuis octobre 2020, son troisième mandat président à la tête de l’État de Côte d’Ivoire, est censé évoquer son bilan à la tête du pays après 11 ans d’exercice de pouvoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.