Aller au contenu

Mort à 90 ans, qui était Marcel Bilé, père du journaliste Serge Bilé

Marcel Bilé a marqué les beaux jours de la RTI. Il fut l’un, avec Georges Taï Benson, des derniers pionniers de la maison bleue de Cocody. Le journaliste est décédé à l’âge de 90 ans à Abidjan.

Retour sur la vie de Marcel Bilé, l’un des derniers pionniers de la RTI, décédé

Le monde médiatique ivoirien est en deuil. L’un de ses grands pionniers, a rangé le micro pour toujours. Il s’agit de Marcel Bilé, le père de l’éminent journaliste et écrivain franco-ivoirien Serge Bilé.

Le journaliste qui a également marqué les beaux jours de la Radiotélévision ivoirienne (RTI), est décédé la semaine dernière à l’âge de 90 ans.

Mais la famille éplorée a voulu attendre pour arranger les choses en produisant un communiqué informant officiellement les Ivoiriens et les acteurs des médias de Côte d’Ivoire.

L’aventure RTI

L’entrée de Marcel Bilé à la télévision est un pur hasard.  »C’était un succès. J’étais enseignant à Vavoua. A la fin de l’année scolaire je viens en vacances à Abidjan.

En me promenant sur le Plateau, je croise un ami devant la Maison de la radio. Il était le frère du directeur de RTI. Il me dit qu’il y a un examen d’entrée à la télévision. Je lui demande : « Mais qu’est-ce que la télévision ? » Il répond vaguement :

« C’est un système comme la radio. Si tu veux, vas-y essaie ! » Je me suis dit : pourquoi pas ? Il m’a donné la liste des documents à fournir sur place et j’ai déposé mon dossier. Pour le concours il y avait un essai en français et une improvisation devant le jury.

Je suis sorti major parmi les sept candidats. Puis je suis parti pour Paris avec Georges Benson et les autres. Nous nous sommes rencontrés pour nous entraîner avec des togolais et des camerounais. On s’entendait bien », a-t-il dit.

Et des années plus tard, le journaliste fait irruption à l’écran où il présente avec brio des émissions telles que « Télé code », consacrée à la sécurité routière, « 7 lettres 1 mot », adapté de l’émission française « Le mot le plus long », ou encore « Midi Première » , l’ancêtre de « C’midi ».

Grand gagnant du concours du 6ème sillon

En 1966, une chanson fait sensation en Côte d’Ivoire. Elle est interprétée par un jeune professeur et ses trois enfants. Ensemble, ils remportent le 6ème concours de groove organisé par RTI.

La chanson, intitulée « Merci Président Boigny », est devenue un succès instantané, et tout le monde connaît les paroles.

 »Soyez béni, grand Houphouët-Boigny. Les jeunes de Côte d’Ivoire vous remercient. Sois loué, grand Houphouët-Boigny. Les jeunes de Côte d’Ivoire vous remercient ».

L’artisan de ce succès, le concepteur du concours du 6ème sillon, est Marcel Bilé.

1680617492 779 Mort a 90 ans qui etait Marcel Bile pere du au 15 juin 2024

Marcel Bilé, la politique et sa vision

En 1980, Marcel Bilé avait déjà quitté la RTI. Entrez dans la politique. Il remporte les élections municipales de Port-Bouët. Mais le président Félix Houphouët-Boigny le convoque et lui demande de céder la place à son protégé.

En 1989, il crée le groupe BLM, dans un immeuble situé face au marché de Treichville. C’est un établissement d’enseignement supérieur formant aux métiers de la communication et de l’audiovisuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *