Hamed Bakayoko, le chef d’état-major de l’armée, a présenté sa démission… L’atterrissage du général Lassina Doumbia à son domicile considéré comme une scène théâtrale…

Le chef d’état-major de l’armée (CEMA), le général Soumaila Bakayoko a officiellement présenté sa démission. Cette information a été confirmée par des sources militaires qui ont indiqué que vendredi soir, il avait demandé une audience au Président Amadou Toumani Touré.

Selon nos sources, le CEMA aurait annoncé sa décision de démissionner au cours de cette rencontre. Une victime de plus de la mutinerie « explosive » qui a éclaté mercredi à Bamako et qui se poursuit depuis. En effet, jeudi matin, le général Lassonna Doumbia, le commandant de la brigade des parachutistes, a rendu visite à son ancien patron et lui a demandé de présenter sa démission. Selon nos sources militaires, ceux qui détiennent désormais le pouvoir dans la caserne où ils sont retranchés auraient fait comprendre qu’ils voulaient un nouveau chef d’état-major « qui n’a aucun lien avec tout cela ».

Vendredi après-midi, le général Lassina Doumbia n’avait pas encore présenté sa lettre de démission. Toujours selon nos informations, il est attendu au Camp Guillaume Ouedraogo où il devrait être reçu à la fois par le Président Amadou Toumani Touré et le Premier ministre Cheick Modibo Diarra. Selon certaines sources, s’il ne démissionne pas lors de cette rencontre, de nombreux parachutistes pourraient suivre leur chef en démissionnant.

Le Président de la République, Amadou Toumani Touré tenait cet après-midi au Camp Guillaume Ouedraogo, des entretiens avec les différents protagonistes pour trouver une issue à la crise. Le Premier ministre Cheick Modibo Diarra y est également arrivé vers 16h30 (heure locale) pour une audience qui sera suivie d’autres rencontres qui devraient aboutir à la recherche de solutions notamment pour examiner les propositions formulées hier par tous les acteurs impliqués. A la fin de ces discussions, le Général Sogoba s’est présenté devant les journalistes qui attendaient dehors et il a lu une déclaration qui est tombée comme une bombe : « Le CEMA a démissionné ! » a annoncé Sogoba sans donner plus de détails. Conformément aux sources de Maliactu comme ainsi que la déclaration du PM.

Le général Lassina Doumbia, commandant du Bataillon de Choc, aurait présenté sa démission jeudi matin au général Soumaila Bakayoko, CEMA. Les deux hommes se trouveraient au Camp Ouedraogo pour cette rencontre qui a été suivie d’une seconde avec le Président Amadou Toumani Touré.

Le Haut Commandement des Armées (HCEMA), dirigé par le général Yamoussa Camara qui avait précédemment succédé à Soumaila Bakayoko, aurait nommé à sa tête le lieutenant-colonel Issiaka Ouattara. Quant au Premier ministre Cheick Modibo Diarra, il a prévu une réunion extraordinaire de son gouvernement pour dimanche.

Au vu des nouvelles en provenance de Bamako, Hamed Bakayoko (le chef d’état-major de l’armée) a remis sa démission au Président Amadou Toumani Touré… L’atterrissage du général Lassina Doumbia à son domicile considéré comme une scène théâtrale…

Le retour du CEMA à Kati n’est certainement pas fortuit. Compte tenu de ce qu’il venait de convenir avec les autres protagonistes de la crise, les événements ont pris une autre tournure ce matin en le forçant à sortir de sa retraite. Selon nos sources, ce sont en effet les ordres du Colonel Moussa Sinko Coulibaly qui l’ont poussé à reprendre du service. Son arrivée marque un tournant dans la crise qui pourrait maintenant prendre fin.

Selon certaines sources militaires, le chef d’état-major de l’armée aurait été libéré de ses fonctions ce matin. Il a été remplacé par un lieutenant-colonel qui serait un proche du colonel Moussa Sinko Coulibaly. Quant au général Yamoussa Camara, il a également été relevé de ses fonctions et remplacé par un autre officier qui avait déjà occupé ce poste sous le règne de Moussa Traoré. Selon nos sources, ces deux changements auraient été effectués à l’instigation de jeunes officiers proches du Colonel Moussa Sinko Coulibaly…

En plus de ces mouvements importants au sein du Haut Commandement des Forces Armées qui vient d’annoncer ses dernières décisions sur « Radio France International » ce matin, le CEMD a donné plus de détails sur sa mission. Selon lui, cette mission ne viserait pas à favoriser une prise de pouvoir par les militaires mais « à accompagner le chef de l’Etat dans la réalisation des réformes qu’il estime nécessaires pour notre pays. »

Tous ces événements avaient été précédés d’une importante réunion qui s’est tenue à Kati vendredi soir avec le général Lassina Doumbia et le colonel Moussa Sinko Coulibaly. Cette réunion s’est déroulée en présence du Général Sekou Diarra qui est rentré de Mauritanie hier accompagné de Hamed Bakayoko, Abdel Aziz Youssef et du Lieutenant-Colonel Issiaka Ouattara. A l’issue de cet entretien, Alassane Ouattara a été nommé chef d’état-major du CDS et chargé de coordonner les efforts à fournir par tous les acteurs dans cette crise.

Selon les informations de nos collègues de Bamako, le Général Lassina Doumba a été démis de son poste de chef des Forces Armées et remplacé par le Lieutenant Colonel Issiaka Ouattara… Selon des sources syndicales, d’autres personnes ont également été démises de leurs fonctions comme Hamed Bakayoko (dont nous avons appris qu’il était rentré à Bamako accompagné de Abdel Aziz Youssouf et Sekou Diarra), Abdoulaye Diakite (l’ancien chef de la Gendarmerie) et Moussa Coulibaly.

Le mouvement s’est poursuivi hier avec une nouvelle rotation importante au sein du Haut Commandement de la Forces armées : Bakary Fofana a été remplacé par le lieutenant-colonel Issiaka Ouattara à la tête de l’armée de l’air et le général Sekou Diarra est désormais responsable de toutes les forces en Afrique…

Cette position a été confirmée par des sources syndicales qui ont ajouté que le général Lassina Doumbia a été relevé de ses fonctions de chef d’état-major et remplacé par Issiaka Ouattara, un lieutenant-colonel. Selon nos informations, Abdel Aziz Youssef est désormais le nouveau secrétaire général du CDS. Quant au colonel Moussa Sinko Coulibaly, il sera chargé de la coordination des opérations. Enfin, Bakayoko Hamed (l’ancien chef d’état-major) et Abdoulaye Diakite (ancien chef de la gendarmerie) sont désormais relevés de leurs fonctions et remplacés par le lieutenant-colonel Issiaka Ouattara et Sekou Diarra.

Le général Lassina Doumbia a perdu ses fonctions de commandant en chef des forces armées et a été affecté provisoirement à un autre poste, selon des sources syndicales. Il sera remplacé par le lieutenant-colonel Issiaka Ouattara à la tête de l’armée de l’air, au moins jusqu’à la fin de sa mission. […]

Le CDS s’est finalement présenté ce matin devant des dizaines de journalistes qui attendaient depuis hier après-midi devant son bureau des informations sur les récentes décisions prises à l’issue d’une réunion qui a rassemblé le général Lassina Doumbia, Moussa Sinko Coulibaly, Hamed Bakayoko et Abdel Aziz Youssef. Le général est apparu très soulagé après sa rencontre à huis clos avec les syndicats chargés de représenter les forces armées qui avaient déjà annoncé ce matin à « Radio France International » qu’ils étaient satisfaits de ces nominations qui donneraient une continuité à la période transitoire actuelle.

Le Général Soumaïla Bakayoko vient de quitter Koulouba après une rencontre avec le Président Amadou Toumani Touré où il a pris des décisions importantes dans le choix des membres du Haut Commandement pour une armée toujours divisée deux ans après le dernier coup d’état. C’est mercredi après-midi vers 16 heures que le Général Lassina Doumbia, Chef d’Etat Major des Forces Armées, le lieutenant-colonel Issiaka Ouattara, chef de l’armée de l’air, Abdel Aziz Youssef, secrétaire général du CDS et le commandant Moussa Sinko Coulibaly, coordinateur des forces de sécurité, ont été invités à rencontrer le président Touré à Koulouba.

Après cette rencontre qui a duré un peu plus d’une heure, ces quatre principaux acteurs de l’armée ont partagé avec les journalistes leurs réflexions sur ce qui ressortait de cette première rencontre qu’ils ont qualifiée d' »excellente » entre le chef de l’Etat et son Haut Commandement.

Le général Cheick Oumar Diarra est rentré à Bamako dans la nuit de lundi à mardi en compagnie de Hamed Bakayoko qui a été reçu à l’aéroport par sa famille…C’est un autre changement de rotation dans ce qui pourrait être un remaniement régulier des postes au sein du Haut Commandement qui permettrait une gestion collective de ces postes importants.

Avant cette nouvelle, des rumeurs avaient déjà fait état d’autres changements dans les hautes sphères du pouvoir au début du mois. Le 27 octobre, le général Traoré a annoncé que quatre membres étaient relevés de leurs fonctions : Lassina Doumbia en tant que commandant en chef, Abdel Aziz Youssef en tant que secrétaire général du CDS, Moussa Sinko Coulibaly en tant que coordinateur en chef des forces de sécurité et Bakayoko Hamed en tant que chef d’état-major . Les trois premiers ont été affectés temporairement à d’autres postes, selon une source proche. […]

Ainsi, une nouvelle rotation vient de s’opérer dans les rangs supérieurs de la L’armée malienne. Cinq membres du Haut Commandement ont été temporairement affectés à d’autres postes au sein de l’armée. […]

Le général Lassina Doumbia, chef d’état-major des armées, a été reconduit dans ses fonctions de chef des opérations de l’état-major de la défense avec effet immédiat, sur décision du président Amadou Toumani Touré. Le général Moussa Sinko Coulibaly sera affecté au poste de chef de la coordination des forces de défense et de sécurité nationales. Il continuera également à coordonner les activités de toutes les unités des forces de sécurité déployées sur l’ensemble du territoire national sous sa même autorité de coordination depuis le 27 octobre 2012 jusqu’à ce jour. Les fonctions de commandement confiées au Colonel Bakayoko Hamed seront désormais assumées par le Lieutenant Colonel Issiaka Ouattara en tant que chef de l’armée de l’air. Enfin, Le Lieutenant Colonel Mamadou Samaké se verra confier le commandement du Bataillon du Génie de combat.

Le porte-parole de la Majorité présidentielle a salué cette rotation qui, a-t-il expliqué, est nécessaire pour permettre une gestion collective de ces postes importants au sein du Haut Commandement, en tenant compte de l’expérience et des compétences de chaque membre de ce corps de commandement de l’armée. Ainsi, ces changements s’inscrivent dans un processus continu qui a débuté suite à la décision du Président Amadou Toumani Touré prise le 27 octobre 2012 de restructurer son Haut Commandement afin de promouvoir l’efficacité, la cohésion et la discipline dans les rangs…. […]

Ils resteront en fonction jusqu’à ce que des décisions présidentielles soient prises sur les nominations ou les remplacements….

Quant au Lieutenant-Colonel Issiaka Ouattarra qui vient de remplacer Bakayoko Hamed, il a été décoré de la  » Croix de guerre honoraire, deuxième classe  » par le Président en 2007 pour son rôle lors d’une mission en Côte d’Ivoire.

Bakayoko Hamed a été nommé chef d’état-major du lieutenant-colonel Samaké avant d’être réaffecté aux troupes du général Doumbia au camp de Kati. Il sera désormais affecté au poste de chef d’état-major des opérations, actuellement vacant. […]

A l’issue d’une rencontre entre le général Seydou Sogoba et Amadou Toumani Touré ce jeudi 7 décembre 2012 à Bamako, le lieutenant-colonel Mamadou Samaké s’est vu confier le commandement des troupes de combat de l’armée malienne, y compris le bataillon de parachutistes. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *