Soum Bill, un des plus grands artistes Zouglou de tous les temps, va donner deux concerts au Sofitel Hôtel Ivoire puis au Palais de la Culture le 24 juin et 2 juillet prochain. Il s’est attribué à Biz Sur 7, y compris sur ses rapports avec les politens.

Soum Bill évoque ses rapports avec les politiciens

Soum Bill a récemment accordé une interview à Afrique-sur7.ci, un échange permettant au zouglouman de confirmer la particularité de Artisti engagé qu’il est. Aujourd’hui encore, l’ancien membre du groupe Les Salopards pointe les abus dont se rendent coupables certains dirigeants politiques ivoiriens en activité. Plutôt qu’œuvrer à la bonne marche de la société, certains politiciens ne se soucient que de leur bien-être.

Soumahoro Mamadou, son vrai nom, a évoqué le début de sa carrière qui ne fut pas facile. L’artiste marchait de longues journées avec ses camarades lors de leur recherche d’un producteur. « Les belles galères on ne les oublie pas. J’ai mis 4 ans à chercher un producteur avec mes amis. C’était 18 km de marche à pied tous les jours et le lendemain on recommençait. »

À la question de savoir si le groupe Les Salopards pouvait se reformer un jour, Soum Bill a répondu : « Fondamentalement, je crois qu’il y a des mythes qui ne se refont plus. Ce n’est pas très sûr parce que récemment nous avons essayé de faire une tour à travers la Côte d’Ivoire » La caravane de la paix « . a fait quelques villes, mais voilà, il y a des choses qui ne se refont pas … Donc je reste concentré (sur sa carrière, NDLR) ».

Pour ses rapports avec les hommes politiques, l’artiste répond « Moi j’ai des amis partout et c’est ce qui me plait… On n’est pas demandé d’accord avec tout mais c’est cette mosaïque qui me plait .  » Cela n’empêche pas le chanteur de glisser un petit tacle aux décideurs dans son dernier album sur le titre Mandjaré qui dénonce la propension de certains dirigeants à toujours s’en mettre plein les poches.

Il faut noter que le trait de caractère de l’Arte avec le bien au genre musical ici révélé en Côte d’Ivoire. Le zouglou étant une musique de dénonciation des tares de la société, Soum Bill qui est un des étendards de cette musique ne pouvait que s’inscrire dans sa doctrine.

Soum Bill va enflammer l’Hôtel Ivoire et le Palais de la Culture

Les fans de l’artiste vont le retrouver prochainement dans une série de 2 concerts qui débuteront par le Sofitel Hôtel Ivoire le 24 juin 2022 avant celui programmé au Palais de la Culture le 2 juillet 2022. D’autres dates, probablement dans certaines villes du pays , devrait suivre les deux premières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *