Le Cameroun est en route pour la Coupe du monde 2022. Les Lions Indomptables ont choisi une bonne option après une victoire serrée 1-0 contre la Côte d’Ivoire le mardi 16 novembre 2021 au stade Japoma de Douala. Après la victoire de ses compatriotes, Samuel Eto’o Fils a pris une décision importante.

Coupe du monde 2022 : le Cameroun bat la Côte d’Ivoire, Eto’o est candidat à la FECAFOOT

Le match Cameroun-Côte d’Ivoire s’est déroulé en faveur des Lions Indomptables. Les coéquipiers Toko-Ekambi ont vaincu les Éléphants. Belle revanche pour l’équipe nationale camerounaise, battue à Abidjan (2-1) lors du match aller du 16 septembre 2021 au stade Olimpico d’Ebimpé. Les Camerounais se qualifient ainsi pour les barrages de la Coupe du monde 2022. Présent au Japoma Stadium pour suivre le match Cameroun-Côte d’Ivoire, Samuel Eto’o Fils a goûté à la victoire des Lions Indomptables devant les protégés de Patrice Beaumelle. Au coup de sifflet final, l’ancien joueur du FC Barcelone a été chaleureusement accueilli par les supporters camerounais.

Peu de temps après la victoire des Lions Indomptables, Samuel Eto’o a fait une annonce importante. « Demain (mercredi 17 novembre 2021, ndlr) j’enverrai mes dossiers au siège de la Fédération camerounaise de football à 13h00 », a écrit El Pichichi sur son compte Instagram. Selon ABK Radio, une foule immense a pris d’assaut le siège de la FECAFOOT en attendant la présentation du candidat de l’épouse de Georgette Eto’o. La question de la candidature de Samuel Eto’o à la candidature de la FECAFOOT (Fédération de football du Cameroun) a longtemps circulé sur la toile avant que les intéressés ne rompent le silence.

« Je suis honoré et heureux d’annoncer ma candidature à la présidence de l’Association camerounaise de football. Après mûre réflexion, j’ai décidé de prendre cette initiative par amour pour le Cameroun et par passion pour notre football. Ce serait un honneur pour moi d’être au service de l’institution qui m’a décerné toutes les récompenses que j’ai reçues jusqu’à présent. Je suis devant vous en cette occasion spéciale car le temps presse. Attendre n’est pas une option. Il est temps de reconstruire notre football. refonte de notre sport numéro un, parce que le reste du monde continue, ça continue sans nous », a déclaré l’ancien capitaine camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *