Aller au contenu

Qui est Souleymane Alio, l’Ivoiro-Burkinabé élu meilleur joueur ?

Auteur de performances remarquables lors de la CAN U17 Algérie 2023 qui s’est déroulée du 29 avril au 19 mai 2023, Souleymane Alio a été désigné meilleur joueur de la compétition.

« Je rêve d’un destin semblable à celui de Victor Osimhen » selon Souleymane Alio

Double buteur dans la compétition, le jeune avant-centre a également été élu Homme du match à deux reprises, face au Cameroun et face au Nigeria. Ses qualités ont dû surtout marquer les membres du Groupe d’Etude Technique de la compétition qui l’ont désigné meilleur joueur du tournoi. Dans une interview accordée à Cafonline, le joueur de 16 ans, 1,88 m et 60 kg, évoque son record « inattendu ». Il repense aussi à la compétition et parle de ses ambitions.

Qui est Souleymane Alio ?

Je suis né d’un père burkinabé et d’une mère malinké. Je suis né en Côte d’Ivoire où j’ai commencé à jouer. C’est à l’occasion d’une sélection que je suis venu au Burkina, actuellement j’évolue au sein du club burkinabé « News Stars » (3ème division), le club d’Ahmed Thomas.

Que représente pour vous le fait d’être nommé meilleur joueur dans une compétition comme la CAN U17 ?

Tout d’abord je dis merci à Dieu, au staff technique et à tous mes coéquipiers. C’est grâce au collectif que je me suis démarqué. C’est donc un grand honneur pour moi de recevoir toutes ces distinctions. Cette distinction me pousse à travailler plus dur pour aller plus loin.

Avez-vous été surpris par le titre de meilleur joueur de la compétition ?

J’ai joué mon jeu et les observateurs ont fait leur choix. Je ne m’attendais vraiment pas à ça. D’autres joueurs de plusieurs équipes se sont également démarqués. Je salue et reconnais le talent de chacun.

Quelle a été votre première réaction en apprenant la nouvelle de Ouagadougou ?

J’ai crié : « Ah oui ! ». J’étais vraiment heureux. Et je me suis posé une question : « Moi, qui a raté un penalty ? »

C’est vrai, dites-nous ce qui vous est passé par la tête lorsque vous avez raté le dernier tir du Burkina qui qualifiait le Sénégal pour la finale ?

Je me suis dit : « J’ai merdé. Ce n’est pas vrai. J’étais un peu déçu car l’objectif était de gagner la coupe et il fallait que je fasse cette dernière tentative pour espérer la suite, la finale, le cut. Dieu merci pour tout.

Être le meilleur joueur de cette CAN faisait-il partie de vos objectifs ?

Pas exactement ! Mon objectif, en venant à cette CAN, était de donner le meilleur de moi-même à chaque match et d’aider l’équipe à obtenir les meilleurs résultats, d’autant plus que le premier objectif commun était la qualification pour la prochaine Coupe du monde.

Qu’est-ce qui, selon vous, a fait la force des Etalons du Burkina durant ce tournoi ?

La force de notre équipe reposait sur la solidarité. Nous avons ainsi voulu offrir des moments de joie à nos gens qui traversent des moments difficiles. Pour cette raison, seule la solidarité dans l’engagement pourrait nous aider.

Et la force d’Alio ?…

Ma force était la concentration. Encore et toujours la concentration.

Que peut-on avoir dans l’immédiat comme projet ou ambition alors qu’on vient d’être élu meilleur joueur d’une CAN ?

C’est viser haut et avoir un contrat professionnel dans les règles. Je rêve de devenir un grand joueur professionnel et de représenter dignement mon pays à l’international. Et pour cela, je sais que cela demande beaucoup de travail. Je vais tout donner pour atteindre cet objectif.

Plusieurs joueurs, après avoir brillé lors des éditions CAN U17, ont eu une carrière fantastique, comme Victor Osimhen, Patson Daka… Vous rêvez d’un destin similaire ?

Bien sûr, je rêve d’un sort similaire. C’est le sens de mon engagement dans le football. Visez toujours le maximum.

Source : Sercom CAF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *