Le gardien ivoirien de l’Eléphant Sangaré Badra Ali a rendu un bel hommage à sa majeure Copa Barry. Ce qu’il dit du champion d’Afrique 2015.

Badra Ali à la Copa Barry :  »Grâce à vous aujourd’hui, je suis gardien de but »

Le gardien des Eléphants de Côte d’Ivoire, Sangaré Badra Ali, devenu titulaire suite à la disqualification de Gbohouo Sylvain, a montré de bonnes dispositions lors de cette 33e édition de la Coupe d’Afrique (CAN 2021). But clair, arrêts décisifs lors du premier match des Eléphants. Mais le dimanche 16 janvier, face à la Sierra Leone, il a commis une grosse erreur qui a privé la Côte d’Ivoire d’une victoire.

Frustrés par le résultat, de nombreux supporters ont tiré à balles rouges sur le gardien des Eléphants. Mais ce dernier a également reçu de nombreux éloges, dont celui de l’ancien gardien ivoirien Copa Barry.

 » Badra, lève-toi. Vous êtes le dernier bastion. Le plus dur n’est pas de tomber, mais de se relever à chaque chute. Vous avez été à la fois décisif et malchanceux aujourd’hui. Mais demain est un autre jour. Votre objectif pour les prochains matchs sera de bloquer les buts de vos adversaires. Sachez que vous et vos coéquipiers irez loin ensemble », a-t-il déclaré dans un message publié sur sa page Facebook.

Malgré la mort de son père, Badra Ali était toujours déployé aux mâts des éléphants pour le match contre l’Algérie. Après la belle victoire des Ivoiriens sur les Algériens, le gardien ivoirien a rendu un bel hommage à son fils aîné, Copa Barry, avec qui il a eu un entretien vidéo sur Instagram.

« Je n’ai pas besoin de t’appeler Copa mais ‘vieux père’ parce que toi et moi savons d’où nous venons. Nous venons ensemble de l’Académie Jean-Marc Guillou et grâce à vous je suis aujourd’hui gardien de but. C’est vous qui m’avez recruté à l’Académie Jean-Marc Guillou. Tu as aussi pris ton salaire pour me donner un trophée car par la météo je n’avais pas trop chaud pour le poste de gardien de but. C’est pourquoi je vous dis merci et j’espère que vous êtes fier de moi aujourd’hui », a déclaré Badra Ali Sangaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.