Recevant ses « formateurs » du Parti communiste révolutionnaire de Côte d’Ivoire (PCRCI) le mardi 7 décembre 2021, Sekongo Félicien, président du Mouvement pour la promotion des nouvelles valeurs de Côte d’Ivoire (MVCI), a saisi le occasion de parler de l’actualité socio-politique ivoirienne.

Sekongo Félicien (président du MVCI) : « En politique, rien ne peut être exclu »

Gnanon Yokoré et Achile Ekissi, respectivement secrétaire chargé des relations extérieures et secrétaire général du PCRCI, ont rendu visite à Sekongo Félicien, au siège de son parti, le MVCI, à Abidjan-Cocody. Les deux hommes sont venus échanger avec leur hôte l’actualité socio-politique ivoirienne, notamment le dialogue politique annoncé par le gouvernement. S’ils apprécient l’initiative du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, ils espèrent seulement que ce dialogue sera, cette fois, une bonne occasion pour la classe politique de s’exprimer franchement.

Gnanon Yokoré et Achile Ekissi souhaitent également que ce dialogue ait lieu avec tous les partis politiques, même ceux que nous considérons comme « petits ». Interrogé à son tour sur une éventuelle alliance avec le RHDP (le parti au pouvoir du président Alassane Ouattara), Sekongo Félicien, qui a déclaré n’avoir plus aucun contact avec son ancien compagnon de rébellion, Guillaume Soro, a affirmé qu’« en politique, tout est possible. Chez MVCI nous n’excluons rien ni personne en termes d’alliance ».

Infos : EF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.