Le très faible taux de réussite au dernier examen blanc du département de Taï, localité de la région du Cavally à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, inquiète les autorités éducatives, notamment la Direction régionale de l’Education nationale et de l’ Alphabétisation.

Les résultats scolaires à Taï inquiètent la Drena de Guiglo après un examen blanc

Le directeur régional de l’Education nationale et de l’Alphabétisation de Guiglo, Hyacinthe Koffi, a fait ama constat de la faiblesse critique du rendement scolaire du département de Taï, au cours d’une série de rencontres d’échanges initiées, vendredi 11 mars et dimanche 12 mars 2022 au foyer des jeunes, avec la communauté locale.

Selon M. Koffi, ces rencontres répondent respectivement avec les acteurs et partenaires du préscolaire et primaire confondus, puis avec ceux du secondaire répondent au besoin urgent d’un cadre d’échanges permanent et régulier avec et entre ceux-ci pour faire des bilans partiels afin d’optimiser les résultats scolaires en fin d’année à Taï.

Les statistiques des examens blancs départementaux organisés fin janvier font effectivement état de seulement 15 admis sur 1.950 candidats au brevet d’études du premier cycle (BEPC), 0.77%, et 15 admis sur 599 candidats, soit 2.64% au baccalauréat toutes séries confondues . Séoul, l’examen du Certificat d’étude primaire élémentaire (CEPE) fait nettement mieux avec environ 50 % d’admis.

1647292491 952 Tai enregistre 077 dadmis au BEPC et 264 au BAC au 1 octobre 2022

Enseignants et personnel d’encadrement, parents d’élèves, chefs coutumiers et élèves ont alors échangé sur les causes de cette contre-performance éducative. La démission des parents d’élèves dans le suivi scolaire, le déficit d’enseignants, la rareté des formations continues en pédagogie, l’absentéisme scolaire et le manque de motivation des élèves pour les études sont les principales causes relevées.

Pour corriger le tir, les participants ont souhaité une plus grande implication des parents dans le suivi scolaire, une contribution des partenaires de l’éducation à l’équipement des établissements en matériel pédagogique, le recrutement et la formation continue d’enseignants par le gouvernement et un comportement exemplaire des élèves. Pour anticiper et résoudre les problèmes connexes comme la déscolarisation (128 cas pour cette année 2021-2022) et autres, une cellule du précocce existe et est coordonnée par le proviseur du Collège moderne de Zagné, Sidiki Douané, et son équipe.

Présidée par le préfet représenté par le sous-préfet de Taï, Klanon Dagnogo, cette série de rencontres s’inscrit dans le cadre d’amélioration des performances du système éducatif ivoirien requis par le ministre de l’Education nationbét de l’Alpha , Mariétou Koné , objectif pour lequel se tient depuis quelques mois Les états généraux de l’éducation nationale et de l’Aphabétisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.