Aller au contenu

Un Ivoirien injustement expulsé de France va rentrer à Toulouse

Un jeune Ivoirien injustement expulsé de France vers la Côte d’Ivoire malgré un recours suspensif contre la décision de la Préfecture, va rentrer à Toulouse. La Préfecture de la Dordogne reconnaît une erreur dans la démarche de notre compatriote.

L’Ivoirien injustement expulsé de France reviendra à Toulouse aux dépens de Paris

C’est un vrai coup de chance pour cette Ivoirienne de 22 ans injustement expulsée de France où elle était sans papiers. Elle avait été arrêtée par la police pour une affaire de violences réciproques avec son conjoint.

En situation irrégulière, il a vu son dossier traité avec une célérité extraordinaire, puisque la préfecture de Périgueux n’avait par erreur envisagé la suspension de la décision de son arrêté d’expulsion.

C’est la Cimade, association d’aide judiciaire aux demandeurs d’asile et de titre de séjour, qui a dénoncé cette « expulsion illégale » avec une certaine énergie. Cette association a dénoncé « non-respect des droits fondamentaux des personnes en exil » En France.

Deuxième nouvelles cla préfecture a reconnu son erreur et a contacté le consulat de France à Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour proposer à la jeune femme un retour en France.

A son retour à Toulouse, où il réside, il devra déposer un dossier et faire examiner sa situation administrative.

La Côte d’Ivoire et la France entretiennent d’excellentes relations contrairement au Mali, à la Guinée et au Burkina Faso. Ce type de cas d’injustice aurait pu noircir davantage l’image de la France aux yeux des Ivoiriens.

Cependant, l’identité de cet Ivoirien injustement expulsé de France n’a pas été révélée par les différentes sources.

La France, poussée par la Russie et la Chine dans sa position précaire antérieure, a l’obligation de traiter correctement les Africains sur son sol pour éviter de conspirer encore plus d’Africains contre elle.

Lorsque la guerre a éclaté en Ukraine, la France et plusieurs pays européens ont offert l’asile à un nombre illimité d’Ukrainiens.

Ce double standard a jeté la suspicion sur la France d’un pays raciste car les citoyens de n’importe quel pays africain, même en situation de guerre, n’ont jamais été invités à immigrer en France pour leur sécurité.

Tout au long de l’histoire, la France a longtemps été liée à l’Afrique, d’où elle tirait une grande partie de sa richesse. Ses liens avec l’Ukraine n’étant pas aussi forts ou évidents, la pilule de la différence de traitement avait eu du mal à passer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *