Aller au contenu

Une association appelle au boycott des opérateurs de téléphonie mobile

En Côte d’Ivoire, l’association pour la défense de la dignité humaine (ADDH), indignée par le non-respect des droits des consommateurs par les opérateurs téléphoniques, vient de convoquer tous les consommateurs pour une journée intitulée « Zéro crédit/forfait d’appel, internet et SMS !  » lundi prochain 10 avril. Sa déclaration complète est ci-dessous.

Côte d’Ivoire : L’ADDH lance la journée sans communication téléphonique !

Une structure qui s’avère incapable de résoudre les problèmes causés par son fonctionnement est une structure en décomposition. Un établissement qui choisit de fermer les yeux sur les abus les plus graves est un établissement touché.

Une structure qui trompe ses principes est une structure incompétente. Le fait est que la structure dite « de régulation », « l’ARTCI », telle qu’elle fonctionne, sous les ordres des multinationales, est incapable de résoudre les problèmes des consommateurs, cette structure est impuissante à se justifier ; et qui, de plus en plus, se réfugie dans une hypocrisie d’autant plus odieuse qu’elle a de moins en moins de possibilités de tromper.

Il semble qu’en plus de ceux des consommateurs, il défende les intérêts des opérateurs téléphoniques. Et il arrive aujourd’hui de piétiner les intérêts des consommateurs pour plaire aux opérateurs téléphoniques.

Un régulateur faible

Vous pouvez réduire les offres promotionnelles, mais vous ne pouvez pas supprimer la période de validité. Les opérateurs téléphoniques savent désormais qu’ils ont un avantage sur les consommateurs. Ils savent que le « régulateur » est faible.

Ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Ils peuvent même le pousser à changer sa décision contrairement à leurs intérêts.

Ainsi, la résolution n° 2020-0599 du conseil de régulation de l’ARTCI du 9 septembre 2020 relative à la régulation des offres de services sur le marché de détail de la téléphonie mobile a été modifiée par la résolution n°. 2023-0834 du 12 janvier 2023.

Cette dernière réduit les intérêts des consommateurs au profit des opérateurs téléphoniques.

En conséquence, nous invitons les utilisateurs à ne pas utiliser les services téléphoniques (appel, internet et SMS) pendant toute la journée du lundi 10 avril 2023 afin de manifester notre opposition à cette décision. Ensemble, réclamons nos droits !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *