Aller au contenu

à Sikasso CRI 2002 un demi-document de plaidoyer – Info-Matin

Le Cercle de Réflexion et d’Information pour la consolidation de la démocratie au Mali (Cri-2002) a organisé, le mardi 29 novembre 2022, dans la salle de conférence du Gouvernorat de Sikasso, une Journée d’engagements publics « JEP » sur le thème « Plaidoyer pour la consolidation de l’implication des autorités traditionnelles dans la refondation de l’État ». À travers cette journée d’engagements publics, le CRI 2002 a formé environ 70 légitimités.

Ce jour avait pour objectif de doter les légitimités traditionnelles d’un document de plaidoyer dédié à la consolidation de leur implication et de leur responsabilisation, sur le chantier de la Refondation de l’État.

L’activité s’inscrivait également dans le cadre de la célébration de la « Journée nationale des légitimités traditionnelles (JNLT) » fixée au 11 novembre de caque année, et instituée par Décret N°2022-0128/PT-RM du 04 mars 2022 .

Ladite Journée a regroupé environ 70 participants, dont des représentants des légitimités traditionnelles, coutumières et religieuses, de l’État, des élus des collectivités orientales, des organisations de la société civile (OSC), des syndicats, des femmes et des jeunes.

La Cérémonie d’ouverture des travaux a été marquée par les mots de bienvenue du 1er adjoint au maire de la commune urbaine de Sikasso, Abdramane SIDIBE ; l’intervention du Coordinateur régional des chefs de quartiers de Sikasso, El Hadj Siriki DIAWARA ; les mots de cadrage du président de Cri-2002, le Dr Abdoulaye SALL ; le discours d’ouverture du Préfet adjoint du cercle de Sikasso, Amadou Oumar KIDA, représentant le gouverneur de la région de Sikasso.

Cette journée d’engagements publics initiée par le CRI 2002 a permis de former 72 représentants des légitimités traditionnelles, coutumières et religieuses sur le sens, la direction, le contenu et la dynamique à donner à la reconnaissance légale des légitimités traditionnelles.

Aussi, les légitimités traditionnelles ont été maintenues sur la dynamique à donner à l’opérationnalisation du Cadre d’échanges créées entre les représentants de l’État et les légitimités traditionnelles sur le chantier de la Refondation.

De même, les participants ont eu une connaissance et une compréhension communes, partagées et acceptées des enjeux et défis de la place et du rôle conférés aux légitimités traditionnelles dans l’Avant-projet de la nouvelle Constitution.

Au terme de la journée, les légitimités traditionnelles ont été fournies d’un document de plaidoyer dédié à la consolidation de leur implication et de leur responsabilisation, sur le chantier de la Refondation de l’État.

Soulignons que cette journée a aussi été marquée par des témoignages et des mots de remerciement à l’endroit du président de Cri-2002 dont les efforts durant plusieurs années ont abouti entre autres à : la consécration de la « Journée nationale des légitimités traditionnelles (JNLT) » ; la remise des drapeaux, des insignes et des certificats de reconnaissance légale aux légitimités traditionnelles par l’État, la création de Cadres d’échanges entre les représentants de l’État et les légitimités traditionnelles, la prise en compte, et en charge, de l’implication et de la responsabilisation des légitimités traditionnelles dans l’Avant-Projet de la nouvelle Constitution.

PAR MODIBO KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *