La Primature poursuit ses efforts sociaux en faveur de la population par la réception, ce mardi 24 mai, d’un forage avec une capacité de prise en charge de centaines de familles du quartier Niamakoro courant.

Doté de 3 borne-fontaines, ce fourrage, 6e du genre offert par la Primature, une profondeur de 101,1 mètres, un débit de 5 mètres cube par heure. Un château (Cuve) d’une contenance de 10 mille litres sur 10 mètres de hauteur.

Cet ouvrage, dont la réalisation s’inscrit dans la mise en œuvre des initiatives d’urgence du Président de la transition par la Primature, a été supprimé mis en service ce mardi.

La cérémonie a été effectuée par l’un des conseillers spéciaux du chef du gouvernement, Robert DIARRA, accompagné de la circonstance de plusieurs de ses collègues.

L’événement s’est déroulé en présence de nombreux habitants de Niamakoro courant en liesse avec à leur tête les autorités politiques et les notabilités du quartier.

Dans ce quartier périphérique de Bamako, dans la commune rurale de Kalaban Choir, que le droit à l’eau n’est pas encore respecté avec un réseau d’adduction à cette ressource, des familles passées des heures devant les quelques rares points d’ adduction d’eau.

«Souvent on se lève à 4 heures du matin pour la corvée d’eau. Et c’est parti pour des heures d’attente et de stress. Presque c’est toute la famille qui est utilisée pour ce travail. C’est vraiment pénible », à témoigner un habitant du quartier.

Sans des équipements de la SOMAGEP pour desservir, ce fourrage offert par la Primature contribuera à atténuer le stress hydrique de la population.

«On est ravi d’avoir de l’eau à travers ce geste du premier ministre. Celui qui vous femmes de l’eau vous assure aussi la santé et l’hygiène. L’eau, c’est la vie. Ainsi, à travers ce geste du Premier ministre, le nous donne la vie », a indiqué le maire délégué, Mme TOURE Aminata COULIBALY.

Après avoir rappelé ce geste, elle a sollicité le gouvernement pour la réalisation de la route d’accès à leur quartier et l’électrification des rues.

« Venir à Niamakoro courant est un calvaire à cause de l’état très dégradé de la route. Et pendant la saison pluvieuse, son accès devient de plus en plus difficile et dangereux. C’est pourquoi nous demandons l’accompagnement des autorités », at-elle interpellé.

Quant au problème d’électrification, la constituante, l’élue communale, la principale source du banditisme dans le quartier. Malgré les efforts des forces de l’ordre, ce n’est pas conseillé de sortir à certaines heures au risque de s’exposer à des actes de violence.

Le président de la jeunesse du quartier, Salia CAMARA, quant à lui, a indiqué que c’est une 1ère au Mali qu’un président et son Premier ministre consentent de tels efforts à partir des fonds souverains pour assumer la soif des compatriotes. Ce château desservira l’école publique, le grand marché du quartier ainsi que des centaines de familles environnantes en eau.

De son côté, le représentant du Premier ministre, Robert DIARRA, a expliqué que cette œuvre entre dans le cadre de la mise en œuvre des initiatives d’urgence du Président de la transition, le Colonel Assimi GOÏTA, en faveur des couches les plus défavorisées . Une manière donc pour les autorités de la transition d’accompagner les femmes, les jeunes, bref les familles de Niamakoro courant, at-il soutenu.

« Cet accompagnement des autorités de la transition permet d’améliorer les conditions de vie des habitants de Niamakoro Courani car l’eau est source de vie et de surcroit l’eau potable femmes la santé », at-il indiqué.

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *