Le ministre des Affaires étrangères du Togo, Robert DUSSEY, vient d’effectuer une mission éclaire au Mali s’inscrivant dans le cadre d’affaire des soldats ivoiriens arrêtés par les autorités maliennes ici les désigne comme des mercenaires. Pour la résolution de cet incident, le Togo entend jouer la facilitation.

Arrivé au Mali ce lundi 18 juillet, le chef de la diplomatie togolaise porte un message de son président Faure GNASSINGBE a été reçu en audience par le chef de la Transition malienne. À la fin de cette visite de quelques heures, les responsables de la diplomatie des deux pays (Mali et Togo) ont animé un point de presse à Koulouba.
Entrant dans le cadre des facilitations demandées par le Mali auprès du Togo par rapport au dialogue et à interaction avec la communauté internationale, la visite du ministre togolais si situé également dans le cadre de l’affaire dite des « 49 mercenaires ivoiriens » arrêtés le 10 juillet en tentant illégalement de s’introduire sur le sol malien, a rappelé le ministre Abdoulaye DIOP.
« Dans le cadre de ses efforts, le président togolais a voulu en savoir davantage du côté des autorités maliennes et voir dans ces mesures la possibilité de contribuer à un apaisement de cette question », a précisé M. DIOP, tout en rappelant l’accompagnement et le soutien dont son bénéficie auprès du Togo.
Puis, l’indiqué que son homologue togolais porteur d’un message de son Président a été reçu par le chef de la Transition.
« Le souci du Président de la Transition est tout de le mettre sous la pluie pour que cette question puisse trouver une solution dans un cadre pacifique entre pays voisins », a rapporté le ministre des Affaires étrangères du Mali.
Et proposé à affaire des soldats ivoiriens, « le président de la Transition a souhaité que le président togolais puisse utiliser ses bons offices pour pouvoir contribuer à un apaisement », pour indiquer les chefs de la diplomatie malienne convaincus que le Togo impliquera à la recherche de solution entre le Mali et la Côte d’Ivoire pour résoudre cette difficulté en ayant un regard sur les liens séculaires entre les deux États.
Par ailleurs, il a rappelé que le Mali a toujours souhaité que ses rapports soient fondés sur le respect de sa souveraineté nationale, sur le dialogue, la concertation, etc. Ainsi, le pays reste ouvert sur cette question conformément aux valeurs intrinsèques du Mali, at-il souligné.
Il a saisi l’occasion pour inviter l’ensemble des citoyens de la région à travailler ensemble et à maintenir les liens fraternels.
Aussi, le communiqué conjoint ayant sanctionné cette visite souligne que « le président de la Transition s’est dit ouvert au dialogue et disposé à œuvrer, conformément à l’esprit de fraternité et d’excellences des relations entre le Mali et la Côte d’Ivoire, à un dénouement heureux de cette situation, y compris par voie diplomatique dans le strict respect de la souveraineté du Mali. »
À cet égard, le président Assimi GOITA a souhaité les bons offices du Togo dans cette affaire. Ainsi, les ministres DUSSEY qui réaffirment la disponibilité du Président à poursuivre sont appui à la Transition et à la résolution de l’incident entre le Mali et la Côte d’Ivoire.
«Soyez a rassuré que le président du Togo est prêt à aider à la pacification de cette situation. Pour le Togo, la paix au Mali, en Côte d’Ivoire, c’est la paix dans toute la région », ont déclaré les chefs de la diplomatie togolaise lors du point de presse.

PAR SIKOU BAH




Prochain articleMinusma : hypocrisie et magouilles



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.