En ce mois béni de Ramadan, Couplé au carême chrétien, les autorités de la transition multipleent les initiatives en faveur des communautés religieuses du Mali afin de soulager les croyants dans un contexte marqué par une double crise économique et sécuritaire. Après les faîtières musulmanes, le 4 avril dernier, le ministère des Affaires religieuses, du Culte et des coutumes a procédé ce jeudi 14 avril 2022, à la remise de vivres aux faîtières chrétiennes du District de Bamako.

Une initiative du président de la transition, le colonel Assimi GOITA, la cérémonie officielle de ce don a eu lieu dans la cour de l’Archevêché de Bamako. C’était sous la présidence du ministre des Affaires religieuses, le Dr Mahamadou KONE; en présence de l’Archevêque de Bamako, fils Éminence le Cardinal Jean ZERBO; du Révèrent Pasteur Nouhou Ag Infa YATTARA, etc.

Ce geste qui arrive à la veille des fêtes de Pâques est accueilli à sa juste valeur par les responsables des deux communautés chrétiennes au Mali (catholique et protestante).

En recevant les céréales, l’Archevêque Jean ZERBO a retenu une heureuse initiative dans une période que l’église appelle «  semaine sainte  », à compter de ce jeudi.

D’ailleurs, hier jeudi, il était prévu une Messa spéciale au cours de laquelle les fidèles se sont rappelés des derniers enseignements de Dieu.

De son côté, les ministres KONE avec fait savoir que ce n’est pas venu couronner 40 jours de jeûne, de prière et de bénédiction de la communauté chrétienne en faveur de la paix et de la stabilité au Mali.

Au demeurant, the a transmis les salutations des plus hautes autorités du pays à la communauté chrétienne, notamment le président de la transition Assimi GOITA et le Chef du gouvernement, Choguel Kokalla MAIGA, pour ce don de soi.

«Nous apportons ces dons en vivres pour que nos frères chrétiens soient soulagés d’une partie de la souffrance qui frappe tout le monde aujourd’hui au Mali», a-t-il déclaré.

Pour lui, il s’agit de la manifestation de l’Esprit de partage et de don que les autorités font montre à tous les fils de ce pays en ces temps particulièrement difficiles pour le pays.

Au passage, le chef religieux a fait savoir qu’il y a aujourd’hui une heureuse coïncidence entre le carême chrétien et le ramadan qui, de son avis, n’est pas fortuit.

« Dieu nous rappelle pour que nous soyons davantage unis, rassembler dans la convivialité et la solidarité mutuelle », à la prièreé.

Au terme de cette cérémonie, des prières et des bénédictions ont été faites par les dirigeants religieux pour la paix, la stabilité au Mali, ainsi que la réussite de la transition.

Au total, 8 tonnes de vivres ont été remises aux représentants des deux églises.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.