« Je ne suis ni mort, ni malade, ni arrêté. Je garde un moral d’acier. Je suis au Mali. Je n’ai pas bougé du territoire malien. Le Mali est un vaste pays. Le combat continue », suite à ces mots d’assurance du Dr Oumar MARIKO, à travers un entretien téléphonique avec nos confrères de Mediaguinee, depuis le dimanche 29 mai, le président du parti SADI est fortement critiqué sur les réseaux sociaux. Si pour la plupart, MARIKO est décrédibilisé aux yeux du peuple, quelques-uns nécessaires en position de fuite.

«Un leader ne fuit jamais de la sorte. En le faisant, tu sèmes le doute chez tes fans. Je n’ai plus de confiance en vous ! » Postuler un internaute.

Croissant Traoré : le vaste est malien ! Le faut faire des actes constructifs, au lieu d’aller te cacher. Espace où tu te caches un besoin d’être cultivé.

Page Journal : alerte aux autorités maliennes. Peut-être qu’il ait au village ce type doit être arrêté.

Mohamed Haidara : c’est un ancien de notre association, il connaît déjà le système. Vieux père, on est plus en mouvement estudiantin.

Pardon, il faut venir voir le Procureur ; oser lutter, c’est oser vaincre !

Zoumana Coulibaly : tous ceux qui ont trahi IBK n’auront plus de paix sur cette terre !

Koniba Kamate : le a perdu toute connaît la crédibilité ! Désormais il n’aura même pas 1% à l’élection !

Amadou Sow : laissez-le tranquillement dans son « Puits » jusqu’à la fin du ramadan 2023 ; au crépuscule de l’observation de la lune, on va il déloger !

Keita Farama : c’est triste ! Obligé de se justifier sur sa position dans son propre pays et sa propre patrie !

Soumaila Sogodogo : montre-toi si tu es digne fils du Mali ! Les descendants de Soundjata ne connaissent pas la fuite !

Baba Diarra : quand j’étais petit, je pensais qu’Oumar Mariko était anti-français ; mais j’ai compris qu’il est pro français, je suis d’espoir !

Fafre Camara : quand un homme parle, il assume ses responsabilités ! Moi, si je dis quelque chose je l’assume; parce que j’ai une bonne raison et je réfléchis avant de dire quoi que ce soit.

Mossa Diarra : toi-même, tu es caché, et tu dis que la lutte continue ! De ces luttes, dont tu parles ? Détruire le Mali ? Pas Mariko, personne ne t’aidera à détruire ce Maliba !

Moussa Coulibaly : mieux vaut rester dans ta cachette ; sinon ça va tourner mal contre toi ! Tu as perdu toute sa rétribution au Mali !

Sory Traoré : malheureusement Oumar MARIKO pense qu’il est encore étudiant ! Les temps ont changé, et il reste toujours dans le passé, si la conquête doit passer par les urnes, de ces manières il va gagner ici au Mali ?

Mamadou Nomoko : oui le Dr Oumar MARIKO se cache, il se reproche donc quelque chose. Au lieu de rester dans la clandestinité, mieux vaut se présenter, la Justice fera le reste. La lutte, dont il parle, ne peut pas se faire en étant caché.

Touré Issa Amadou : cher Dr Mariko, tu as raison de rester cachée. Si tu sors maintenant, les militaires et le PM vont t’humilier. Il faut attendre le moment propice.

Adama Sidibe : le président du parti SADI vient d’effacer son estime dans le cœur de bon nombre de Maliens ! Celui qui n’ose pas affronter les difficultés des résidences n’est pas digne de confiance pour diriger le Mali Koura !

Adama Diarra : Quelqu’un, qui prétend devenir un jour chef de l’État, fuit et laisse tout un peuple ? Je suis désolé !

Mata Touré: avant c’était «la patrie ou la mort», aujourd’hui, c’est «la transition ou la mort». Sauve qui peut!

Kassim Kanté Dit Kastro : Oumar si j’étais toi, j’allais me taire et je n’allais pas fuir. Tu préférerais mourir en prison que de fuir.

Bakary Gueye : ce n’est pas la lutte qui continue dis plutôt la cavale continue !

Rooney STk : les patriotes Mariko, tu as raison, car le Mali vit le moment le plus sombre de son histoire. Corn bientôt, le pays retrouvera la lumière.

Seydou Sacko : un leader ne fuit jamais de la sorte. En le faisant, tu sèmes le doute chez tes fans. Je n’ai plus de confiance en vous !

Biranfla Diallo : tu n’es pas mort, ni malade, ni arrêté, mais tu as laissé ton domicile pour quoi ?

Moussa Philippe J Kanouté : vous avez vraiment bien fait ! Même si je n’ai jamais été du même bord que vous ; la vie humaine est la plus précieuse. Pas de bêtise pour devenir un autre Boubeye !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *