Le Cercle de réflexion et d’alformation pour la consolidation de la démocratie au Mali (CRI-2002), en collaboration avec le Le Conseil national des personnes âgées du Mali (CNPAM), a organisé, hier jeudi 1er septembre, à la Maison des ainés, une journée d’engagement public sur le renforcement du contrôle démocratique de la défense civile et de la sécurité. La cérémonie d’ouverture était effectuée par le Conseiller technique du ministère de la Refondation de l’État, Bagnon SIMPARA ; en présence du président du CRI-2002, le Dr Abdoulaye SALL ; du 1er vice-président du CNPAM, le colonel-major à la retraite Mami COULIBALY…

Cette journée d’engagement public avait pour objectif de contribuer à l’émergence et au renforcement des capacités des Associations des personnes âgées, dans le contrôle démocratique civil de la gouvernance du secteur de la défense et de la sécurité.

Aussi, il s’est agi de contribuer à l’amélioration de l’accès des Associations de personnes âgées à des informations factuelles sur la façon de promouvoir la transparence, l’intégrité, la bonne gouvernance, la recevabilité et une législation inclusive dans le secteur de la défense et de la sécurité ;

contribuer à l’émergence de la coopération constructive et de l’engagement civique entre les Organisations de la Société civile (OSC), notamment les Associations des personnes âgées, avec le Conseil National de Transition (CNT) et les Institutions de défense et de sécurité pour faire avancer la gouvernance démocratique dans ledit secteur ; et contribue au renforcement des mécanismes de contrôle démocratique du secteur de la défense et de la sécurité pendant la période de transition, notamment au niveau des Associations des personnes âgées, pour établir les bases d’un contrôle parlementaire effectif au retour à l’ordre constitutionnel Ordinaire.

L’objectif recherché est de permettre aux participants d’apporter leur contribution dans l’opérationnalisation de la refondation de l’État prônée par les Autorités de la transition dans un contexte de crise multidimensionnelle, institutionnelle, politique, sécuritaire, sanitaire, environnementale, économique , sociale et culturelle.

Dans ses mots de bienvenue, le 1er vice-président du Conseil national des personnes âgées du Mali, Mami COULIBALY, a déclaré que les personnes âgées étaient de plus en plus marginalisées. Face à ce constat, soutenez-il qu’il devient nécessaire d’itier une nouvelle méthodologie ayant comme objectif de mieux sensibiliser la communauté en vue d’une meilleure prise en compte des soucis des personnes âgées.

Selon lui, cet atelier sur le thème :  » journée d’engagement public sur le renforcement du contrôle démocratique de la défense civile et de la sécurité  » ne pourrait occulter la contribution à l’émergence et au renforcement des capacités des organisations de la société civile, notamment les associations de personnes âgées.

Le président de CRI-2002, le Dr Abdoulaye SALL, a rappelé qu’après que son organisation ait travaillé pendant un trentenaire sur la valorisation des légitimités traditionnelles, celles-ci ont enfin obtenu une reconnaissance légale par l’État.

Il a rappelé l’organisation des Assises nationales de la refondation sanctionnées par des recommandations. Des Assises qui ont été suivies pour l’organisation d’un atelier technique ici un aboutissent à l’élaboration du cadre stratégique de la refondation de l’État. À travers ce cadre, dit-il, nous n’avons pas seulement une vision de la refondation, mais aussi des objectifs et 5 axes stratégiques.

Pour le Dr SALL, le s’agit maintenant de comment sortir de la société de méfiance pour l’avènement d’une société de confiance. On ne peut pas aller à cette société de confiance sans se ressourcer auprès des personnes âgées. Le Dr Abdoulaye SALL a tenu à dire qu’on ne pouvait pas relever le défi de la refondation de l’État sans implication des légitimités traditionnelles.

« Nous impliquons cette journée d’engagement public comme une journée d’information pour putre les uns et les autres au même niveau », a expliqué le président de CRI-2002.

Le Conseiller technique du ministère de la Refondation de l’État, Bagnon SIMPARA, a évoqué l’initiative de CRI-2002 qui permet de renforcer les capacités des personnes âgées sur le contrôle démocratique civil. Pour lui, cet atelier est une traduction concrète des recommandations des assises nationales de la refondation.

La journée a été marquée par une communication sur la Refondation de l’État : ses enjeux, défis, perspectives, et quelle place et rôle pour les personnes âgées du Mali à travers, notamment, l’Axe N°2 du Cadre Stratégique de la Refondation de l’État « Défense, Sécurité, Paix, Réconciliation, et Cohésion sociale ».

PAR MODIBO KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.