La session inaugurale du « Projet d’application des Organisations de la Société Civile pour la Gouvernance des droits des enfants, Sida-SCO » s’est déroulée le lundi 29 août dernier à Sikoroni. Ce projet de 5 ans piloté par Save the Children et mis en œuvre pour l’Association Citoyennété_Elles sur le financement de la Coopération suédoise entend contribuer à la promotion et au respect des droits de l’enfant.

La cérémonie d’échange et causerie éducative eu lieu au centre d’écoute de Sikoroni en présence du chef de Quartier Flakoro NIARE ; de la secrétaire exécutive de l’Association citoyenneté_Elles, Awa Mah CAMARA ; du représentant du maire, Alidji BOCOUM.

La séance de sensibilisation et d’information destinée aux enfants de ce quartier populaire de Bamako était animée par un père éducateur. À travers des jeux ludiques, des images, des sketchs, les a évoqués les violations des droits des enfants comme le mariage d’enfant, les violences, le travail des enfants… Des pratiques auxquelles des milliers d’enfants malaliens sont victimes ou exposés.

« Ces violations sont l’une des conséquences du non-respect des conventions et textes signés par le Mali en faveur du respect des droits des enfants », a indiqué le per éducateur. Pas que cela. Aussi appelé les parents, les enseignants à prendre conscience du respect des droits des enfants.

Face à ces abus, l’Association Citoyenneté_Elles, créée en 2021, via ce projet entend contribuer au respect des droits des enfants en vue de leur plein épanouissement.

« L’objectif du projet piloté par l’ONG Save The Children consiste à renforcer la capacité des enfants sur leurs droits, mais également sur leurs devoirs », précise Awa Mah CAMARA.

À l’image de Sikoro, le projet sillonnera des quartiers des 6 communes du District de Bamako plus les localités de Kati et Kita.

« Ces localités ont été retenues suivant leur vulnérabilité. Parce que, aujourd’hui qu’il y a un besoin crucial d’échanger avec les enfants de ces zones sur leur droit et leur devoir », in indiqué le secrétaire exécutif l’Association citoyenneté_Elles.

Outre les causeries éducatives, le 2e volet du projet vise à renforcer cette fois-ci la capacité des membres de l’association afin qu’elle soit à même d’atteindre son mandat de promotion des droits des enfants, ajouté Awa Mah CAMARA.

Pour sa part, le chef de quartier, entouré pour la circonstance de quelques chefs de famille et mères, a évoqué l’Initiative qui, de son avis, permet aux enfants de savoir davantage sur leur droit et devoir.

«Il est important que les enfants comprennent qu’ils n’ont pas que de droit, qu’ils ont aussi des devoirs vis-à-vis de leur famille. Parce que les deux choses vont de pair », in souligné le vieux NIARE.

De son côté, le représentant du maire, Alidji BOUCOUM, a souhaité que de tels cadres d’échange et de causerie avec les enfants susceptibles de lutter et de prévenir certaines vulnérabilités des enfants se multiplient.

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.