L’expert indépendant sur la situation des droits de l’homme au Mali, Alioune Tine, a plaidé très fortement, ce mercredi, pour l’ouverture d’une enquête sur les allégations de violations de droits de l’homme colportées depuis la semaine dernier contre les FAMa. Motifs : « Les informations reçues à ce stade soulèvent de sérieuses questions et inquiétudes quant à d’éventuelles violations graves du droit international des droits de l’homme et / ou du droit international humanitaire. En outre, certaines de ces violations pourraient constituer des crimes pertinents de la compétence de la Cour pénale internationale », précise l’expert.

Aussi, l’expert de l’ONU sur réitéré son appel au Procureur de la Cour pénale internationale pour qu’il ouvre des enquêtes dès que possible afin d’établir la responsabilité pénale pour les crimes pertinents du Statut de Rome qui ont été commis dans le passé et qui continue à être commis au Mali.

Selon Alioune Tine, « Compte tenu des graves présumés de crimes de masse, des dizaines de civils ayant été tués au cours de ces opérations, je demande aux autorités maliennes de mener dans les meilleurs délais une enquête approfondie, indépendante, impartiale et efficace les violations présumées », a déclaré Tine. Il a ajouté que  » les conclusions doivent être rendues publiques et les auteurs présumés doivent être traduits en justice  ».

En effet, ajoute-t-il, « le fait de ne pas traduire en justice les auteurs présumés de violations des droits de l’homme pourraient entamer la confiance de la population dans les forces armées et être exploitée ou instrumentalisée par les groupes armés, se présentant comme une solution de substitution vraisemblable à la défaillance de l’État », de déclarer M. Tine. « La lutte contre l’impunité est donc une priorité et un élément constitutif de la lutte contre le terrorisme », at-il ajouté avant de plaider pour sa chapelle.

Suite à l’annonce, le mercredi 6 avril, pour le gouvernement de l’ouverture d’une enquête sur les allégations de violations des droits de l’Homme dans la conduite de l’opération militaire d’envergure ici à eu lieu à Mourah , entre Les 23 et 31 mars, l’expert indépendant des Nations Unies pour les droits de l’homme, Alioune Tine, a souligné ce jeudi 7 avril sur son compte Twitter l’initiative qui, pour lui, doit s’inscrire dans une lutte efficace contre l’impunité.

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.