Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de réponses alimentaires et nutritionnelles au titre de l’année 2022, le ministre Commissaire à la Sécurité alimentaire, Redouwane Ag Mohamed ALI, a développé une série d’initiatives visant à mobiliser les partenaires et autres amis du Mali autour de sa structure pour l’atteinte des objectifs fixés.

C’est dans ce cadre qu’il a reçu en audience, ce mardi 29 mars 2022, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume d’Espagne dans notre pays, Son Excellence José Hornero GOMEZ.

Plus qu’une audience, cette rencontre entre les deux personnalités a été l’occasion de magnifier l’excellence et la solidité des liens historiques de coopération qui lient les deux pays et qui embrassent presque tous les domaines de développement.

Ambassadeur José Hornero GOMEZ à tenu à réaffirmer l’engagement et la solidarité de son pays au Peuple malien à travers le Commissariat à la Sécurité alimentaire.

Ainsi, il a remis l’avis favorable de soutien de l’Espagne au Plan national de réponses à l’Insécurité alimentaire au titre de l’année 2022.

L’occasion était tout indiquée pour le diplomate de s’enquérir de la situation alimentaire et nutritionnelle réelle du pays pendant cette période particulièrement difficile, des perspectives d’ici la période de soudure, de même que l’évolution de la situation sécuritaire et sa conséquence sur les populations.

Mettant à profit cette heureuse occasion, le ministre Commissaire pour souligner la vivacité de la coopération espagnole au Mali avant d’expliquer les spécificités du Commissariat à la sécurité nourricière rattachées à la présidence de la République.

Ses missions consistent à la coordination de la mise en œuvre de la politique nationale de sécurité alimentaire au Mali, au suivi de la situation alimentaire et nutritionnelle du pays ainsi que le développement et la mise en œuvre du Plan national de réponses à l’insécurité alimentaire.

Parlant de la situation alimentaire du pays, le ministre Redouwane Ag Mohamed ALI indiquera que selon l’évaluation provisoire du Système d’alerte précoce (SAP) à travers le cadre harmonisé, plus de 1 841 067 personnes sont dans le besoin d’être assistées sur le plan alimentaire et nutritionnel dans notre pays.

En plus de ce chiffre, le ministre Commissaire a précisé que 4 411 105 autres personnes sont dans une insécurité alimentaire réduite et ont besoin d’être soutenues pour la restauration de leur capital produit à partir d’activités d’appui dans le domaine de l’agriculture, du maraîchage, de l’élevage, de la pêche, de la restauration des actifs productifs et des activités génératrices de revenus.

Selon lui, il est donc évident que ce nombre très important de personnes en nourriture et nutritionnelle va s’accroître d’ici la période de soudure. D’où cette mission du Commissariat à la Sécurité alimentaire de mobilisateur tous les partenaires et amis du Mali à la hauteur du volume exceptionnel de réponses attendues au titre de cette année.

PAR MODIBO KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.