Le dimanche passé, sur les lieux de l’Islam, une malienne n’a pas manqué l’occasion de viter en public le président sénégalais, à s’atteler à une levée imminente des sanctions de la CEDEAO contre notre pays. C’était dans la Sainte mosquée de la Kaaba (Mecque), lorsque le président SALL s’acquitta de son Oumra, autrement appelé petit pèlerinage.

Dans une vidéo qui a fait le tour du Monde, une Malienne du nom Aïcha demande qui de droit, avec toutes ses forces dans la mosquée une levée des sanctions de la CEDEAO contre le Mali.

« Président Macky SALL, nous vous supplions d’enlever l’embargo sur le Mali, nous avons faim et soif. Faites-le à cause d’Allah et sur ce lieu Saint de l’Islam. Nous vous supplions pour cela. S’il vous plaît, faites-le maintenant, ici c’est la Kaaba » a scandé en substance Aicha, la voix nouée par l’envie de pleurer.

Et la Malienne d’insister. « Les Maliens réclament de ces sanctions, Monsieur le Président ! Nous avons soif ! Nous avons faim ! Nous sommes dans la Kaaba, un lieu saint. Répondez-nous Monsieur le Président ! Nous sommes dans la maison de Dieu ! Répondez-nous », at-elle clamé, comme pour arracher de force une réponse favorable au président en exercice de l’Union africaine, et membre de la CEDEAO.

Face à l’insistance, la réponse de ce dernier ne s’est pas fait attendre.

« InchAllah », lui a répondu Macky SALL.

Faut-il rappeler que la Kaaba est le plus grand symbole de l’Islam dans le monde. Le rêve de tout musulman est de faire le pèlerinage à la Mecque pour sacrifier à ce rituel religieux, un des 5 piliers de la religion de Mohamad, Prière et Salut sur lui, ou y effectuer la Oumra appelée « petit haj ».

Ainsi, ils sont très nombreux ces musulmans ayant les moyens à se rendre à la Mecque pour faire la Oumra, généralement au mois de Ramadan, en y passant la nuit du destin « Leylatoul kadr ».

Ainsi, comme si elle ramassait de l’or, notre compatriote, n’a eu de cesse interpeller le président de la République du Sénégal, Macky SALL, habillé en «  ihram  », soit un châle et un pagne de coton , rappelant le musulman à son linceul, non cousu; pour cette sacralisation.

L’était en train de faire visiblement le rituel, Safa et Marouah. Aicha a profité de sa Oumra, invoquant Dieu auprès de la Kaaba et a nommément le Président Macky Sall pour la souffrance des Maliens.

PAR CHRISTELLE KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.