En vue de la libération des 49 soldats ivoiriens arrêtés à Bamako le 10 juillet 2022, inculpé par la justice malienne pour atteinte à la sûreté de l’État, une délégation de religieux des deux pays a rencontré ce lundi 22 août 2022, le Premier ministre par intérim, le Colonel Abdoulaye MAIGA, dans les locaux de son département. Selon les confidences du site internet ivoirien, Lavenir, cette rencontre s’est tenue en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye DIOP.

La délégation des religieux ivoiriens et du haut conseil des Maliens en Côte d’Ivoire conduite respectivement par le Cheick imam Malik Konaté et Moulaye HAÏDARA, était accompagnée par le président du Haut conseil islamique du Mali, Chérif Ousmane Madani HAÏDARA, guide des Ançar.

Selon le site internet ivoirien, le nouveau patron du gouvernement s’est engagé à transmettre de vivre voix le message des guides religieux, en lien avec la libération des soldats, au président de la transition Mali., Assimi GOÏTA.

Arrivée dans notre pays, il y a quelques jours, consécutives à l’affaire des 49 soldats ivoiriens détenus à Bamako, les guides, Chérif Ousmane Madani HAÏDARA avaient d’abord reçu la délégation ivoirienne dans son domicile le dimanche dernier.

Ensuite, la délégation, avec à sa tête le Chérif Ousmane Madane HAIDARA, a eu une séance de travail ce lundi 22 août 2022, avec le Premier ministre par intérim du Mali, le colonel Abdoulaye MAÏGA, en présence du chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye DIOP.

L’objectif étant de retrouver les autorités de la transition afin de ramener la quiétude et la cohésion entre deux pays en froid depuis l’éclatement de cette affaire en juillet dernier.

À en croire Assata SIDIBÉ say N’man Sidibé, ambassadrice de la paix et membre de la délégation ivoirienne, dans les colonnes de nos confrères de L’avenir, cette initiative a été rendue par Iba et Arouna HAÏDARA, tous deux fils du ChéÏD Ousmane, en visites récemment en Côte d’Ivoire.

Présidente des femmes maliennes de Côte d’Ivoire, Madina DIALLO et une vingtaine de Maliens vivants de Côte d’Ivoire sont compétentes pour mener cette médiation interreligieuse à son terme.

Raison pour laquelle, à écouter notre source, les guides religieux ont également été reçus au Conseil national de la Transition (CNT) afin de solliciter l’implication des membres de cette institution au règlement pacifique de cette crise.

Au nom de la paix et des liens historiques qui lient les deux pays, Dr Issouf COULIBALY, membre de la commission, de la paix du CNT et le guide Chérif Ousmane Madane HAÏDARA ont promis de rapprocher les autorités des deux pays frères.

De son côté, une source du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation a effectivement confirmé la tenue de cette rencontre sans donner plus de détails.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.