Les Ambassadeurs pour la Paix au Mali (APP-Mali) sont installés au Palais de la culture de Bamako pour les autorités de la Transition et pour dire Non ! aux sanctions illégales infligées à notre pays.

À appel des Ambassadrices pour la paix au Mali (APP Mali) des centaines de femmes ont pris d’assaut le Palais de la Culture Amadou Hampathé BA pour réitérer leur soutien et accompagnement à la Transition.

La réunion était parrainé par Habib SYLLA représenté pour l’occasion par Mahamadou CAMARA ici avait à ses côtés le président exécutif de l’APP-Mali, Marcelin GUENGUERE ; le président de l’APP-Mali, Yogoiré DOUGNON ; le coordinateur des chefs de quartier de Bamako, Bamoussa TOURE, ainsi que la représente de la mairie de la commune V.

À la veille de cette mobilisation, sur l’initiative de l’APP-Mali des séances de prière ont été organisées sur l’ensemble du territoire national pour le retour de la paix, le renforcement de la cohésion nationale ébranlée depuis quelques années avec des conflits dans plusieurs localités du pays.

Dans ses mots de bienvenue, l’élue communale a indiqué que ce jour était historique. De mémoire, c’est une première, dit-elle, que des femmes du Mali prient et font des bénédictions pour la paix et la stabilité au Mali. La démarche est une véritable innovation dans la commémoration du 8 mars au Mali, at-elle évoquée.

« Nul n’ignore ce que vaut la bénédiction d’une femme. Le Mali en a besoin surtout dans ce contexte de crises. La femme constitue l’Espoir du pays de par sa contribution aux côtés des hommes », pour indiquer l’élue communale, tout en invitant toutes les femmes à être des Amazones de la paix et du développement du pays.

De son côté, le président de l’APP-Mali, Yogoiré DOUGNON, a indiqué qu’Assimi GOITA était un patriote qui est en train de libérer le Mali du néocolonialisme de la France. À cet effet, poursuit-elle, il est en train de donner de l’Espoir aux Maliens.

Pour elle, le changement à la tête du pays avec la diffusion de Bah N’DAW et de Moctar OUANE est la principale raison de la colère de la France et des institutions internationales qui ont des fins par imposer des sanctions barbares et des injustices contre le Mali dont les conséquences frappent plus les femmes.

« Le devoir nous interpelle pour un sursaut en vue d’une réussite de la Transition. Le président Assimi GOITA dirige avec satisfaction et bénéficie du soutien populaire des Maliens. C’est dans cet élan que les APP-Mali se mobilisent et se dressent en sentinelle pour protéger le Mali », a souligné le président Yogoiré DOUGNON.

Dans cette dynamique, elle a prix Dieu afin de donner la sagesse et la voyance aux autorités de la Transition de conduire le pays à bon port et de les inspirer des bonnes décisions pour le pays.

Le représentant du parrain, Mahamadou CAMARA, a rappelé que le Mali traversait une situation difficile depuis 2012 marquée notamment par la crise sécuritaire.

Venu au pouvoir après le coup d’État, M. CAMARA s’est accéléré des mesures prises par le président Assimi GOITA pour la refondation du pays et a appelé la décision des autorités pour renforcer la capacité des armées.

Selon le parrain, dans son discours lu par Mahamadou CAMARA, suite à l’appel des autorités, la mobilisation autour du pays est tangible. Donc, le soutien ne reste pas indifférent à tant engagement et d’amour pour le pays.

« Je suis et je resterais disponible pour mon pays dans son combat pour son retour sur la scène internationale », at-il affirmé, tout en exhortant les autorités à prendre des initiatives en vue d’un retour rapide à la normalité jusqu’à la levée totale des sanctions et à l’organisation des élections.

Lors de cette rencontre, les femmes chrétiennes et musulmanes ont toutes les caractéristiques et réitéré leur attachement au Mali.

Les réunions ont pris fin par la remise d’une attestation de reconnaissance au parrain.

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.