120 milliards de francs CFA, c’est le montant de la subvention de l’État pour que les produits de première nécessité pouvant être à la portée des Maliens. Parmi ces produits, figure l’huile, le sucre, le riz … C’est du moins, l’information donnée par le Chef du gouvernement, Dr Choguel Kokalla MAIGA, à la faveur de son interpellation au Conseil national de Transition (CNT), ce jeudi 21 avril 2022.

Hier jeudi, la question d’actualité sur la mise en œuvre du Plan d’action de gouvernement était à l’ordre du jour de la toute première interpellation du Dr Choguel Kokalla MAIGA, depuis sa nomination au poste du Premier ministre en juin 2021.

Lors de cette séance, plusieurs questions d’intérêt national ont été évoquées par les membres du CNT, notamment la cherté de la vie des Maliens. Conscient de la réalité du monde, en général, et du Mali en particulier, le Chef du Gouvernement a reconnu que son pays était victime des conséquences d’une situation politique internationale. Par ailleurs, il n’a pas omis le COVID-19.

Le Premier ministre, dans sa réponse, a fait savoir que les impacts de la crise mondiale de certains produits s’étaient fait sentir, principalement en 2021 sur le marché international.

Le fait de savoir que la crise sanitaire de la COVID-19 avait impacté la production des principaux producteurs de l’huile, du sucre, du riz…

En ce qui concerne la situation du pays, le Chef du gouvernement a expliqué que l’État devait allouer 120 milliards de subventions pour maintenir les prix de certaines denrées alimentaires à un niveau acceptable pour le consommateur malien.

S’agissant de répartition de cette subvention, le Dr Choguel Kokalla MAIGA a révélé que 25 milliards de F CFA étaient mobilisés pour le bleu.

A cela s’ajoute l’huile pour 35 milliards. Concernant la viande, la subvention estimée à 750 millions selon le PM.

Au même moment, la subvention du gaz est également estimée à 11 milliards de F CFA.

S’agissant de la subvention de l’engrais, le Gouvernement, selon le PM, a mobilisé 16 milliards de F CFA dont 96 milliards impayés pour la CMDT.

Soit une subvention totale de 120 milliards de F CFA pour 2022.

Pour le Dr Choguel Kokalla MAIGA, la CMDT, à travers la production de coton, devrait tirer l’ensemble de l’économie

Déc fait, a dit, il ne fallait pas des risques, en finançant à hauteur de souhait le secteur.

Le s’agit de faire en sorte que la production cotonnière anime toute une chaîne dans la société, à savoir les usines, le transport, le carburant, le savon, les aliments bétails, etc. poursuite Dr Choguel K Maiga.

Par ailleurs, pour donner satisfaction aux revendications des syndicats dans leur quête d’amélioration de la vie des travailleurs, le PM a expliqué que l’Etat était allé à 204 milliards de francs CFA de plus qui n’étaient pas prévus. Aussi, les Dettes intérieures accumulées depuis des années acquittées à 315 milliards ont été acquittées, selon Choguel Kokalla MAIGA, par les autorités de la transition pour permre à l’économie de tourner, sinon, dit-il, le pays allait être bloqué.

Par SABA DANSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.