Les Forces armées maliennes (FAMa) du poste de sécurité de Mondoro, dans le Cercle de Douentza, ont résolument réagi à une attaque complexe avec utilisation de véhicules piégés, dans la matinée du vendredi 4 mars 2022, aux environs de 5h30, annonce un communi du gouvernement, ce vendredi soir. Le bilan provisoire fait état de 47 terroristes neutralisés contre 27 militaires morts, 33 blessés dont 21 tombes évacués sur Sévaré, 7 portés disparus et des dégâts matériels.

L’information a été donnée le vendredi 4 mars 2022, par le Colonel Abdoulaye MAIGA, ministre-porte-parole du gouvernement. En plus d’un deuil national de 3 jours a été décrété pour les Chefs de l’État, le Colonel Assimi GOITA, depuis avant-hier samedi.
Dans un Communiqué du Gouvernement, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le Colonel Abdoulaye MAIGA, non moins porte-parole du gouvernement, a informé l’opinion nationale et internationale que les Forces armées maliennes (FAMa) du poste de Sécurité de Mondoro dans le cercle de Douentza ont vigoureusement réagi à une attaque complexe avec utilisation de véhicules piégés, dans la matinée du vendredi 04 mars 2022, aux environs de 5 heures 30.
Dans le document, le ministre porte-parole a précisé que le ratissage des forces spéciales déployées immédiatement sur la zone a permis de retrouver et neutraliser 47 terroristes en matinée contre un bilan provisoire ami de 27 morts, 33 blessés dont 21 tombes évacués sur Sévaré, 07 portés disparus et des dommages matériels.
Par ailleurs, il a souligné qu’en début d’après-midi, les FAMa avaient dû leur ratissage sur les sanctuaires terroristes en neutralisant 23 terroristes.
Au nom du Gouvernement du Mali, le colonel Abdoulaye MAIGA a présenté les sincères condoléances aux familles endeuillées des vaillants soldats ayant perdu la vie dans le noble combat de la préservation de la paix et de la quiétude des paisibles citoyens de notre pays.
Le Gouvernement du Mali rassure, selon lui, l’ensemble des populations que le sacrifice dernier consentement par ces dignes fils de la nation ne restera pas vain et que toutes les mesures seront prises pour arrêter et traduire devant la justice les auteurs de cet acte ignoble et tragique.
Le porte-parole du gouvernement à montré que les Forces armées maliennes resteront fidèles à leurs engagements de restauration de la paix et de la quiétude sur l’ensemble du territoire national.
Enfin, le Colonel MAIGA a affirmé que la dynamique offensive de recherche et de destruction des sanctuaires terroristes se poursuivra sans relâche.
Dans un communiqué publié mardi dernier, l’État-major général des Armées a porté à la connaissance de l’opinion les actions envisagées dans la lutte contre le terrorisme, par les Forces armées maliennes (FAMa).
Le samedi 8 janvier 2022, les FAMa ont détruit une base terroriste dans la zone de Sama au Nord-Est de la localité de Sofara (Région de Mopti).
Cette intervention a permis la neutralisation de 26 terroristes grâce à une frappe aérienne de l’aviation malienne.
Le lendemain, nos militaires ont procédé au pilonnage de la collines de Kabalé (Région de Sikasso) et à la destruction d’une base logistique du secteur. Deux suspects ont été mis aux arrêts.
Deuil national
Pour rendre hommage aux éléments des Forces armées et de sécurité tombés dans la localité de Mondoro, les Chefs de l’État, le Colonel Assimi GOITA ont décidé de décréter un deuil national de trois jours à compter du samedi 5 mars 2022.
C’est le vendredi 4 Mars 2022 que le décret du deuil national a été signé par le Colonel Assimi GOITA président de la Transition. Selon le Chef suprême des Armées, le Colonel Assimi GOITA, les drapeaux sont mis en bernes sur tous les bâtiments et édifices publics pendant toute la durée du deuil.
Suite à ces événements douloureux pour la nation, le Parti pour la renaissance (PARENA) a rapporté sa  » journée d’échanges sur la sortie de crise  ». Cette information fait l’objet d’un communiqué publié à la veille de ladite journée.
«L’informe PARENA les invités à la« journée d’échanges sur la sortie de crise; initialement prévue ce samedi 05 mars 2022, a été reportée au samedi 12 mars, en raison des événements douloureux survenus ce jour à Mondoro », déclare le Comité directeur du PARENA.
Plusieurs autres partis politiques et mouvements, à l’image du CNID – Faso Yiriwa ; du RPM, du M5-RFP, du CDM ont eux aussi condamnés cette attaque lâche et barbare.

Par SABA DANSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.