Dans une déclaration publique rendue ce jeudi 8 septembre, la conférence des présidents de l’Alliance pour une transition intelligente et réussie (ATIR) tenue le samedi dernier a décidé d’apporter son soutien à la plainte du Mali contre la France devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

En examinant l’actualité du pays lors de cette rencontre, l’ATIR dit comprendre de la situation que le président Emmanuel MACRON, avec désespoir, et son échec lamentable dans la lutte contre le terrorisme au Mali, ne cesse de molester notre pays avec l ‘aide de certains Chefs d’État de la CEDEAO, ces éternels «tirailleurs sénégalais».

Après avoir rendu hommage à ceux qui sont morts pour le Mali, l’ATIR s’est indignée de la cabale orchestrée par le président français contre le Mali pour le trainer dans la boue ainsi que ses dirigeants. En fait, pour la conférence des présidents de l’ATIR, c’est le signe de l’échec de la stratégie d’Emmanuel MACRON au Mali dans la lutte contre le terrorisme.

« Il a échoué et il a désigné les Autorités du Mali comme boucs émissaires. Il a échoué parce que les Maliens ont découvert sa fausse stratégie de lutte contre le terrorisme, sous-tendue par la fausse notion de «zones tribales» et le Mali n’est pas l’Afghanistan. Il a échoué parce qu’il n’est pas venu pour combattre le terrorisme, mais pour aggraver le terrorisme, ce qui il permet de s’installer sur notre terre et de réaliser contre le Mali l’agenda dont « ils » ont rêvé depuis leur idée de crime de l’Organisation commune des régions sahariennes (OCRS) contre le Soudan français en 1957 », a indiqué l’ATIR dans sa déclaration.

Aussi, en intervenant au Mali, à la question du Président Dioncounda TRAORE, le Président François Hollande a dit « qu’il doit cela au Mali ! « . Mais, selon les responsables de ATIR, avec son arrivée au pouvoir Macron a tout gâché à cause de son manque de connaissance de la culture du Mali et des Maliens.

« Macron a instrumentalisé la CEDEAO, l’UEMOA, l’UA et l’ONU, l’a échoué ; il ne lui reste que l’UE comme fidèle allié ; on espère qu’il a compris que l’UE n’est pas hostile au Mali, ma la solidarité européenne Ovest oblige. Et maintenant il s’attaque aux amis du Mali, de la Russie, de la Chine, de la Turquie, de l’Iran, etc. « A accusé ATIR, en affirmant que le président MACRON commençait à comprendre qu’en Afrique de l’Ouest, « Il n’a abouti à rien sans le Mali… »

S’agissant de la plainte du Mali contre la France, elle dévoile des secrets de l’ex-puissance coloniale dans notre pays, recense les turpitudes et le double jeu de l’ancien colon, à savoir sa connivence, son aide et assistance à la rébellion et aux jihadistes contre le Mali qu’elle est censée venir aider.

«En cela, Macron est passible de haute trahison contre le Mali. Aujourd’hui, les Maliens ont oublié Barkhane, car la Patrie est défendue par ses propres enfants et les FAMa font la fierté des Maliens et de l’Afrique. La MINUSMA n’a – t – elle pas publié que la tuerie des civiles a diminué de 42% maintenant », ont déclaré les présidents des organisations membres de l’ATIR.

Ainsi, l’Alliance pour une transition intelligente et réussie (ATIR) soutient sans réserve la plainte du Mali contre la France, auprès des Nations Unies. Et quoi qu’il arrive, ATIR est persuadé : « le Mali a déjà gagné ce combat, car Macron, le hautain et le dominant est en train de mobilisateur l’occident pour faire obstacle à la saisine de l’UNU par le Mali. « 

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.