Aller au contenu

Affaire militaires ivoiriens détenus Bamako : Le Mali encore en proie aux sanctions de la CEDEAO

Après les sanctions conomiques qui ont pesé sur le Mali de janvier juillet 2022, le Mali se retrouve de nouvelles expos de nouvelles sanctions de la part d’un même décideur quest la CEDEAO. C’est le moins que l’on puisse dire au regard de lultimatum donné au pays du colonel Assimi Gota pour la libération des militaires ivoiriens détenus à Bamako depuis juillet dernier.

Les chefs dEtats de la CEDEAO ayant, lors de leur 62 sommet tenu le dimanche 04 décembre Abuja, somm les autorités de Bamako de librer les 46 militaires ivoiriens avant le 1er janvier 2023 au risque des sanctions, il y a de quoi entrevoir un nouveau bras de fer entre Bamako et la communauté régionale.

Pour qui connat la détermination et le jusquauboutisme avec lesquels les décideurs maliens avaient gr les sanctions économiques, les tous débuts de 2023 sanctent dj sombres pour le Mali surtout que Koulouba est réputé ces derniers temps, une institution qui nabdique pas sous une quelconque pression.

ANDROUICHA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *