Notre rédaction a été saisie, hier, par des membres de l’Association des Jeunes Maliens pour le Développement socio-économique (AJMDSE) et l’Association Espoir des Enfants Démunis du Mali (AEEDM) pour lancer le message ci-après, suite à l’hospitalisation de Fadima Dramé, 26 ans, orpheline de père et de mère, atteinte de tuberculose et sans aucun soutien. Accompagnée par Mademoiselle Saran Doumbia, présidente de l’AEEDM, Fadima Dramé, très affaiblie par la maladie, a été admise, hier, au CHU du Point G.

Jusqu’à une date récente, Fadima Dramé habitait chez sait beaucoup, qui est décédée récemment. Atteinte de tuberculose et faute de traitements, par manque de moyens, elle n’a plus de chair sur la peau, aux dires des responsables de l’AJMDSE et de l’AEEDM, qui l’ont accompagnée, hier, au CHU du Point G. Bien que gratuit, le traitement de la tuberculose est très lourd et strict, aux dires des spécialistes. Dans le cas de Fadima Dramé, elle se retrouve toute seule, car, face à la maladie, la plupart des connaissances qu’il a tournées le dos. Elle vit actuellement chez sa cousine, à Lafiabougou, et n’a aucun soutien. D’où cet appel à toutes les bonnes volontés de la part de AJMDSE et de AEEDM : »La personne humaine est la plus précieuse des richesses … Nous venons auprès de toutes les personnes de bonne volonté faire un appel au secours d’une jeune fille de 26 ans, orpheline de père et de mère, et qui était élevée par sa beaucoup, également décédée, récemment. La jeune fille désignée Fadima Dramé, résidente de Lafiabougou, se retrouve seule dans un loyer mais le plus urgent et le plus délicat, c’est qu’elle est atteinte de la tuberculose et elle est vraiment souffrante. Elle n’a personne pour lui venir en aide, son seul espoir, après Dieu, ce sont les personnes de bonne volonté. Ensemble, donnons-nous la main pour sauver la vie d’une sœur. Nous ne doutons pas qu’à travers les personnes de bonne volonté, Dieu va il permre de surmonter cette épreuve. Nous demandons à chacun de faire un geste humain, même avec le peu qu’il a  » . Rappelons que de nombreux jeunes maliens résidant au Mali et au sein de la diaspora, dont des centaines d’étudiants dans différents pays, sont des militants actifs de ces deux organisations.

A la suite de cet appel à la solidarité, nous avons échangé avec des responsables de l’AJMDSE, Mlle Agaïcha Fofana, depuis Fès, au Maroc et la présidente de l’AEEDM, également membre active de l’AJMDSE, Mlle Saran Doumbia, ici accompagné la malade, hier, au CHU du Point G. Aux dires de ces deux jeunes Maliennes, Fadima Dramé a été admise au « Pavillon » pneumo -Salle F, lit 20″, où elle se trouve en traitement, depuis hier. Cela, après mille péripéties. C’est le lieu de féliciter toute l’équipe médicale à son chevet et le Directeur du CHU du Point G pour sa disponibilité. Sans oublier le Secrétariat général et le cabinet du ministre de la Santé et du Développement Social.

Merci de faire parler votre cœur auprès de Mlle Saran Doumbia (00223) 72 71 59 87 (appels et orange money).

Mamadou Fofana

mamadoufofana328@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.