Le groupe de patriotes maliens a témoigné de la gratitude du peuple malien envers la Fédération de Russie en remettant un « Ciwara » à M. Igor Gromyko le mardi 28 décembre 2021.
Profitant, l’ambassadeur de Russie, Igor Gromyko, a répondu aux questions des journalistes sur la présence de Wagner, d’instructeurs ou de militaires russes au Mali.

Question : Les quinze pays de l’Union européenne ont évoqué la présence de Wagner. Confirmez-vous, en tant qu’ambassadeur de Russie au Mali, la présence de ce groupe ?

Ambassadeur de Russie au Mali : Je tiens à dire et à répéter très précisément que je n’ai aucune information sur la présence du groupe Wagner au Mali. En tant qu’ambassadeur de la Fédération de Russie au Mali, je n’ai pas vu un seul représentant de ce groupe. Le groupe Wagner étant une société privée agissant indépendamment du gouvernement russe, il n’a aucun lien avec cette société. Après la réduction du soutien militaire français, le gouvernement malien a le droit de conclure tout contrat qu’il juge nécessaire. d’un pays souverain et le faire.
Nous pensons que l’ingérence dans les affaires du Mali est totalement inacceptable. Et si les autorités maliennes demandent l’aide d’un établissement, c’est leur droit souverain.

Question : Confirmez-vous la présence de militaires russes au Mali ?

Ambassadeur de Russie : Au Mali, il y a des spécialistes militaires russes qui aident le Mali dans les réparations de la technologie aéronautique. Nous avons le groupe de spécialistes militaires, trois officiers qui s’occupent de ces choses.
Concernant la question de l’éducation russe, nous devons demander aux autorités maliennes compétentes, mais s’il y a une demande des autorités, la partie russe voudra se pencher là-dessus. Notre coopération militaire dure depuis 1960, l’essentiel est d’assurer la sécurité des personnes.
L’année dernière a vu un grand essor dans nos relations bilatérales et, bien sûr, la Russie apportera son soutien dans de nombreux domaines, y compris militaire. Comme vous le savez, quatre hélicoptères ont été envoyés au Mali.
Cette année a vu la croissance de nos liens culturels et autres, nous devons également renforcer nos liens commerciaux et miniers. J’ai d’excellentes relations avec le colonel Assimi Goïta, président de la Transition, et je sais qu’en 2022 nos relations avec le Mali seront encore renforcées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *