Aller au contenu

Antonio GUTERRES accusé de racisme – Info-Matin

L’avocat américain, Claude David CONVISSER, résident au Mali, animé ce mardi 13 décembre 2022, une conférence de presse à l’hôtel Hanadi, pour dénoncer les propositions et l’approche jugées racistes du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies , Antonio GUTERRES, sur la résolution des problèmes de terrorisme et de guerre dans le Sahel.

Cité par L’Indépendant du 6 décembre 2022, le secrétaire général GUTERRES s’est attaqué aux «changements de gouvernement anticonstitutionnels» en Afrique, qui, dit-il, «ne font partie du monde civilisé. » et de conclure : « Il faut des opérations africaines solides d’imposition de la paix et de lutte contre le terrorisme ».
Mais l’avocat américain, Claude David CONVISSER, qui propose sa médiation dans la crise malienne n’est pas du même avis que M. GUTERRES.
Si tout politicien peut critiquer un coup d’Etat militaire, de son avis, il est indigne du Secrétaire général de placer les personnes soumises à un coup en dehors du monde civilisé.
«Parfois, un coup d’État est le seul moyen d’arrêter un gouvernement fatalement corrompu ou mauvais», a reconnu Me Claude David CONVISSER.
L’homme d’Affaires américain invite le SG de l’ONU à fatiguer toutes les conséquences de leurs prises de position et à démissionner pour avoir prononcé à plusieurs reprises des paroles et préconisé une stratégie jugée raciste pour les pays du Sahel en proie à l ‘ instabilité.
« Ma vie passée aux États-Unis d’Amérique et ma pratique en tant qu’avocat des droits civils m’ont appris que le fait de placer les Africains en dehors du  »’monde civilisé » démontre un mode de pensée raciste » , at-il dit.
Selon lui, M. GUTERRES est originaire du Portugal. En tant que socialiste, dit-il, il doit épouser les idées d’égalité et de fraternité entre les hommes.
Pourtant, at-il rappelé, son pays a été le tout dernier à renoncer à ses colonies en Afrique.
«Le Portugal l’a fait en 1975 pour mettre fin à soixante années consécutives de régime militaire, quinze ans après l’indépendance du Mali. M. Guterres peut-il nous dire qu’il est passé sa jeunesse dans un pays civilisé ? », a-t-il demandé à Claude David CONVISSER.
Avant d’ajouter que le colonialisme et la traite des enclaves sont des institutions que les puissances européennes se sont révélées en Afrique.
D’ailleurs l’avocat américain rappelle que 100 millions d’Africains ont péri dans la traite des esclaves.
« L’esclavage était-il une entreprise  »civilisatrice » ? La traite des esclaves at-elle été le don d’un monde civilisé ? », a continué de s’interroger le conférencier.
Cette année, à-il fait savoir, en raison du manque de leadership des États-Unis d’Amérique, qui sont le plus grand émetteur historique, les hommes humains vont émettre plus de gaz à effet de serre dans l’atmosphère plus que jamais , rapprochant ainsi le monde entier de l’enfer du réchauffement climatique.
Malheureusement, at-il déploré, les Africains sont ceux qui ont le moins contribué au réchauffement climatique, mais selon les Nations Unies et la carte ci-jointe, ils en souffrentont le plus.
Les pays industrialisés s’impliquent-ils de manière « civilisée » en rejetant les effets de la pollution sur les populations africaines ? A critiqué le conférencier.
Pour lui, la démocratie orientale est en contradiction avec la culture africaine. « Moamar Kadhafi a observé que la démocratie donne tout le pouvoir à une faction qui ne représente qu’une fraction du peuple », at-il précisé.
De son propos, il ressort que l’histoire de l’Afrique regorge de grands rois et d’empires. L’empire du Mali était, peut-être, le plus riche que le monde ait jamais connu. Pour lui, cela n’est pas arrivé par hasard, bien que le don d’or du Mali vienne de Dieu.
« Je crois que l’extraordinaire équité et la justice qui caractérisent le peuple malien aujourd’hui sont des traces, un héritage, de votre grandeur et de votre Empire passés », at-il flatté.
Pour lui, si nous ne devons pas tolérer l’esclavage moderne, encore présent dans certains milieux, et l’excision des femmes, qui reste bien ancrée, mais ces vestiges ne signifient pas que la société africaine n’est pas civilisée.
De son avis, l’appel du Secrétaire général Guterres pour une force robuste de l’Union africaine d’imposer la paix et de lutter contre le terrorisme est complètement erroné.
«Aucun nombre de soldats supplémentaires ne pourra jamais gagner cette guerre asymétrique. Nulle part dans l’histoire, les Nations unies n’ont transformé une force d’intervention selon des critères raciaux spécifiques. Si les anciennes puissances coloniales européennes veulent maintenir votre pays en guerre et dans la pauvreté, qu’elles envoient leurs propres soldats mourir », s’est-il insurgé.
Selon lui, le ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye DIOP, ne devrait avoir aucun scrupule à dénoncer le racisme du Secrétaire général Guterres devant le Conseil de sécurité de l’ONU et dans les chambres de l’Assemblée générale.
«Je demande au Secrétaire général Guterres de démissionner ou à l’Assemblée générale de le destituer», at-il conclu.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *