Le président Tibil Dram leader du parti pour la renaissance nationale (PARENA) est une personnalité politique de premier plan de notre pays. Considérant comme l’opposant le plus farouche et incisif contre le régime dIBK, il abandonna pourtant son ego personnel par amour patriotique pour son pays, avant de rejoindre ensuite le pouvoir de celui-l même qui avait fait de mirifiques promesses de sortir notre pays du chaos ambiant dans lequel il est plong depuis plusieurs années. L’humilité du président IBK aura vite fait de se précipiter ses pas pour aller sauver la maison qui brule. Le président IBK qui na jamais répondu à un critique de l’opposition laisse l’intrt du pays prendre le dessus sur ses propres ressentiments et tend la principale l’opposition pour sauver le pays. L’opposition pose des conditions que le président de la République accepte, notamment un Accord politique pralable (dont le 1er acte politique attendu est l’organisation, dans les meilleurs délais du Dialogue National Inclusif) absorbé d’une feuille de route. Le Parena n’ayant jamais posé un acte contre le Mali accepte la main tendue, entre dans les rangs de l’opposition en négociation avec le pouvoir pour peaufiner et adopter l’Accord politique. An accord sign par le camarade linoxydable PPR Compagnon loyal, fidle et infatigable de lutte de Tibil Dram.Dans son analyse pointue et sans concession sur la faiblesse de nos partis politiques, Tibil Dram pointe un doigt accusateur sur le modèle de scrutin majoritaire deux tours qui ne permet pas, selon lui d’avoir une cartographie juste de l’état des forces sur le terrain, ce qui oblige donc la plupart des partis contracter des alliances contre-nature et procéder des portages pourvus qu’ils aient des lus la fin du processus législatif ces anomalies ne souffrent pas potentiellement notre démocratie étaient corrigés, le PARENA conseillers ici a son actif plusieurs communaux, des maires, et des députés, fait désormais parti des partis moyens. Que lon aime ou pas, ce compte aussi dans ses rangs dillustres pionniers du mouvement dmocratique de Mars91, faisant forcement de lui, le meilleur parti politique malien, en terme de production dides progressistes et gnreuses, de rflexions fcondes et attractives sur la vie de la nation malienne.

La question ici taraude certains esprits et que l’on entend souvent au cours des conversations de rue est bien de savoir si Tibil Dram sera candidat aux prochaines élections présidentielles. Quant on sait qu’une candidature la magistrature suprême ne se résume pas une simple profession de foi, il nous faut donc laisser le temps au temps, avant de se lancer dans des élucubrations striles et improductives. Tout le monde sait aussi qu’une lection présidentielle est une affaire de gros sous. :

B.CAMARA / Le Phnix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.