Lhtel Salam de Bamako abrite depuis hier, jeudi 24 février 2022, l’Assemblée Citoyenne des Peuples de l’Afrique de l’Ouest (ACP-AO). Placer sous le thème : Etat et perspectives de la Démocratie et de la Gouvernance dans l’espace Ouest Africain, cette rencontre organisée par l’Union des Jeunes pour la Paix et la Nation Africaine (UJPNA) a pour objectif de créer un cadre de réflexion pour une plus grande implication de la société civile Ouest Africaine dans les efforts de gouvernance démocratique, de paix et de sécurité.

La rencontre de trois jours a enregistré la présence du Président de l’Union des Jeunes pour la Paix et la Nation Africaine (UJPNA), Mahamadou Diouara ; de l’ancien ambassadeur malien, Mohamed Mahamoud El Oumrani ; du vice-président du RECOTRADE (Réseau des communicateurs traditionnels pour le développement), Amadou Dagamassa ; des responsables des organisations de la civile malienne ; des délégations venues de la Guinée Conakry, de la Côte d’Ivoire, du Niger et de bien d’autres pays. Après les mots de bienvenue du vice-président du RECOTRADE, Amadou Dagamassa, le Président de l’Union des Jeunes pour la Paix et la Nation Africaine (UJPNA), Mahamadou Diouara, a fait savoir que l’UJPNA est une Association but non lucratif, non confessionnelle et apolitique créé le 14 juin 2008 par des jeunes étudiants africains à l’université de Bamako. Avant de rappeler que le contexte de sacralisation était marqué par une série de crises dans les pays d’Afrique, notamment les rébellions aux Nords du Mali et du Niger, au Tchad, en Côte d’Ivoire, ainsi que dans plusieurs pays d’Afrique centrale. Selon lui, l’Union des Jeunes pour la Paix et la Nation Africaine UJPNA, à travers cette rencontre, ambitionne de mobiliser les figures de proue de la société civile des différents États de l’Afrique de l’Ouest en vue de poser le cadre d’une réflexion pour une action permanente citoyenne au service de la qualité de la gouvernance démocratique dans l’espace Ouest Africain. L’a indiqué que l’objectif général de l’Assemblée Citoyenne des Peuples de l’Afrique de l’Ouest est de créer un cadre de réflexion pour une plus grande implication de la société civile Ouest Africaine dans les efforts de gouvernance démocratique, de paix et de sécurité. Par ailleurs, il a souhaité la nécessité de concilier l’action publique avec la demande des citoyens. Selon lui, l’espace régional est sous le prisme de stabilité. A cet effet, les invite les us et les autres uvrer pour que le continent africain sorte de cette chronique instable. Dans l’espace sous-régional, Mahamadou Diouara a souhaité le dialogue entre le peuple et l’élite. Le Président de l’Union des Jeunes pour la Paix et la Nation Africaine (UJPNA), Mahamadou Diouara, préconise des solutions africaines aux problèmes africains. Enfin, il a remerci tous ceux qui ont fait le déplacement malgr la pandémie du covid 19 et l’embargo imposé au Mali par l’UEMOA (Union Economique et Montaire Ouest Africaine) et la CEDEAO (Communaut Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest).

Aguibou Sogodogo

Source : Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.