Plus de six semaines après l’interpellation des 49 militaires, une délégation de chefs religieux venue d’Abidjan est arrivée le 20 août à Bamako afin de tenter d’obtenir leur libration. Cette nouvelle initiative bnficie du soutien financier dinfluents hommes daffaires maliens.

Aprs les tentatives infructueuses du ministre togolais des Affaires trangres, Robert Dussey, et du chef de ltat sngalais Macky Sall, par ailleurs prsident en exercice de l Union africaine (UA), cest au tour de dignitaires religieux ivoiriens dintercder en faveur des 49 militaires interpells 10 juillet au Mali. Inculps pour tentative d’atteinte au sret de l’état, ces derniers ont t crous Bamako.

La délégation, arrivée le 20 août et composée d’une trentaine de personnes, est conduite par limam Cheick Malick Konat, guide du Groupe de réflexion islamique, spirituel et sotrique (Grise). Le prdicateur l’autorit grandissante, disciple de Cheick Ibrahim Sonta, dfunt khalife gnral des Tidjanes en Cte dIvoire, prche dans une mosque de Cocody, Abidjan. loccasion de sa visite, notamment rencontr limam Chrif Ousmane Madani Hadara, prdicateur malikite trs influent qui prside le Haut conseil islamique (HCI) du Mali.

Loreille d’Alassane Ouattara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.