Les faits se sont produits, le dimanche 3 juillet, aux environs de 9 heures, quand une fillette a été entraînée dans une maison en chantier par son bourreau au motif de lui offrir de l’argent pour acheter des bonbons. Sur le coup, le délinquant a abusé de la fille. Ce sont ainsi les cris de la victime, qui ont alerté les jeunes de passage. Malheureusement, le jeune homme a pu s’échapper, a laissé la fillette à son sort. Cette dernière a été transportée d’urgence au CSCOM de Sogoniko pour des soins.

Les témoignages font état de trois cas de violes dans le quartier, dont les auteurs sont toujours en cavale. Face à la situation qui a élicité une psychose au sein des familles, la police est mobilisée pour mettre hors d’état de nuire les auteurs de ce crime puni par le Code pénal malien, dans son article 226.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.