Après une formation de base commune, 363 soldats, tous de sexe masculin, viennent de terminer deux mois de formation. La cérémonie de libération de ces jeunes a eu lieu le vendredi 4 février au Centre de Formation de Tiby. Elle était placée sous l’autorité du chef d’état-major des armées, le général-major Oumar Diarra. Laquelle avait à ses côtés le président de la Commission spéciale de recrutement, le colonel-major Seydou Mamadou Koné et bien d’autres chefs militaires et autorités coutumières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.