La 61e édition de la finale de la Coupe du Mali a opposé samedi l’AS Ral de Bamako au Djoliba AC. Place sous la présidence du colonel Assimi Gota, président de la Transition, cette rencontre se jouera au stade Omnisports Modibo Kta. Les deux quipes se rencontrent ce stade de la compétition entre 1964 et 1996 sept reprises, avec quatre victoires pour le Djoliba (1973, 1978, 1981, 1996) et trois exploits réalistes (1964, 1980, 1989). Lédition de 2022 sinscrit dans un contexte particulier, pour la diversification des enjeux pour les deux clubs.

Comme annonc le week-end sera marqué par la finale de la 61e édition de Coupe du Mali. Corn, autre temps autre réalité, cette rencontre n’aura pas lengouement, l’enjeu de cella ici en opposition les deux clubs en 1978, la faveur de la 18e édition. Le doyen feu Demba Coulibaly la tiquete de finale de la vérité parce que le Djoliba AC devrait dissocier sa suprmatie de la puissance de Tikoro Bagayoko (directeur des services de sécurité) et fervent adepte des Rouges qu’il a soutenus jusqu’à son dernier souffle dans le bagne Taoudni .

Ce jour-là, le Djoliba a relevé le défi en simposant par 2 mais 1 édition de deux éditions. C’est la génération des Brhima Traor, Fagnery Diarra, Sory Kourouma, Ousmane Diallo, Idrissa Traor dit Poker, Fanta Mady Diarra dit Gaubert et autres here a crit this beautiful page historique.

Les Scorpions Prendront leur revanche deux ans plus tard, avec un certain Modibo Ndiaye comme arbitre central. Lequel au prix d’un deal la Fdration envisageait deux éditions. Corn les réalistes étaient plus forts. Les Beydi Sidib dit Baraka, Mamadou Coulibaly dit Benny, Seydou Traor dit Guatigui, Drissa Tangara dit GMC, Soumala Diakit dit Pel, Ousmane Doumbia dit Man ont cr la sensation ce 29 juin 1980.

Pour parler de cette finale du samedi, l’est vident ceux-là un double enjeu. Quel que soit l’état des formes, le Djoliba et le Ral sont des rivaux traditionnels. C’est un match grand enjeu, spécialement pour les Scorpions, qui ont des atouts : un bon entraîneur qui a sauvé l’équipe de la relgation. Le Ral n’a rien perdu.

Au contraire, il a tout gagné. En face, le Djoliba vise un double, et depuis des années les Rouges non pas remport de titres. Donc ils ne se priveront pas de l’occasion de faire un double. C’est-à-dire que les clubs de Hrmakono retrouvent ainsi l’occasion de se remaire le moral. Surtout quen championnat national, il tient le bon bout et est parvenu semer son rival ternel, le Stade malien de Bamako.

Une victoire en Coupe du Mali constituera un coup sûr une motivation supplémentaire pour maintenir le cap du leadership en championnat et sadjuger du trophée pour terminer la saison en beauté après dix ans de disette. La grande forme du buteur maison, Amidou Sinayoko, le soutien infectible des supporters pserontlourds dans la balance, pour déstabiliser les Scorpions. Ceux-ci vont-ils se laisser faire ? Visiblement non !

En effet, le Ral de Bamako donn un moment pataugeait dans la zone de relgation. Il a fallu l’engagement des anciens joueurs et du bureau exécutif pour redresser la barre. La sixième équipe transcende en alignant des victoires pour sortir la tte de leau. Dans la même lance, elle a renversé le Stade malien en demi-finale de la Coupe du Mali.

Les Scorpions ont ainsi last occasion pour sauver leur saison. Commentaire? Le Real se bat plutôt pour le maintien que le titre de champion. Sil est assuré d’éviter la relgation, force est de reconnaître que la Coupe du Mali soir un bonus pour non seulement sauver sa saison mais aussi prétendre une compétition internationale lanne prochaine.

Les vieux briscards comme Ibrahim Sidib dit Ibroi, le défenseur Emile Kon ou mme Abdramane Traor dit Airba seront au rendez-vous pour requinquer le moral des jeunes, afin de venir bout du Djoliba. Techniquement, la chose difficile à prévoir dans un coupé final. Celle du dimanche demeure un duel ouvert et se joue de bout en bout. La raison ? L’opposition entre les deux quipes veille forcément sur la forme du jour parce que la rencontre se joue sur des détails. Ce samedi lquipe la plus audacieuse, coup sûr, prends le dessus.

Roger
Palmars Coupe du Mali

1961 : Stade malien de Bamako 3-3 / 2-1 Djoliba AC

1962 : AS Ral 7-1 Sonni AC (Gao)

1963 : Stade malien de Bamako 6-3 Avenir (Sgou)

1964 : AS Ral 4-3 ap Djoliba AC

1965 : Djoliba AC 5-1 Kaysienne

1966 : AS Ral 0-0 / 2-0 Avenir (Sgou)

1967 : AS Ral 4-1 US Svar

1968 : AS Ral 1-0 Stade malien

1969 : AS Ral 8-2 Africa Sports (Gao)

1970 : Stade malien de Bamako 10-0 Kaysienne

1971 : Djoliba AC 4-0 Jeunesse Sportive (Sgou)

1972 : Stade malien de Bamako 5-1 Avenir (Sgou)

1973 : Djoliba AC 1-1 1-0 AS Ral

1974 : Djoliba AC 2-0 Cercle Olympique

1975 : Djoliba AC 1-1 1-0 Stade malien de Bamako

1976 : Djoliba AC 0-0 3-0 Avenir (Sgou)

1977 : Djoliba AC 6-1 Dbo Club (Mopti)

1978 : Djoliba AC 1-1 / 2-1 AS Ral

1979 : Djoliba AC 3-1 ap Stade malien de Bamako

1980 : AS Ral 1-0 Djoliba AC

1981 : Djoliba AC 1-0 AS Ral

1982 : Stade malien de Bamako 4-2 ap AS Biton (Sgou)

1983 : Djoliba AC 1-0 Stade malien de Bamako

1984 : Stade malien de Bamako 3-1 Djoliba AC

1985 : Stade malien de Bamako 4-2 Djoliba AC

1986 : Stade malien de Bamako 1-1 / 2-1 Djoliba AC

1987 : AS Sigui Kayes 2-1 AS Ral Bamako

1988 : Stade malien de Bamako 3-1 Djoliba AC

1989 : AS Ral Bamako 2-0 Djoliba AC

1990 : Stade malien de Bamako 1-0 Djoliba AC

1991 : AS Ral Bamako 2-1 AS Mand Bamako

1992 : Stade malien de Bamako 1-1 / 1-0 AS Ral Bamako

1993 : Djoliba AC 4-0 USFAS Bamako

1994 : Stade malien de Bamako 2-0 ap AS Nianan

1995 : USFAS Bamako 2-0 Stade malien de Bamako

1996 : Djoliba AC 2-1 AS Ral Bamako

1997 : Stade malien de Bamako 2-1 AS Ral Bamako

1998 : Djoliba AC 1-0 ap Stade malien de Bamako

1999 : Stade malien de Bamako 1-0 AS Nianan

2000 : Club Olympique de Bamako 1-0 Stade malien de Bamako

2001 : Stade malien de Bamako 5-0 Mamahira AC (Kati)

2002 : Club Olympique 2-1 Stade malien de Bamako

2003 : Djoliba AC 2-1 ap AS Tata National (Sikasso)

2004 : Djoliba AC 2-0 AS Nianan (Koulikoro)

2005 : ASB 1-1 (tab 5-4) Djoliba AC

2006 : Stade malien de Bamako 2-1 ASB

2007 : Djoliba AC 2-0 AS Bakaridjan

2008 : Djoliba AC 2-0 Club Olympique de Bamako

2009 : Djoliba AC 1-0 Stade malien de Bamako

2010 : AS Ral 1-0 Centre Salif-Kta

2011 : Club Olympique de Bamako 2-1 ap Stade malien de Bamako

2012 : US Bougouni 2-1 AS Onze Créateurs de Niarla

2013 : Stade malien de Bamako 1-0 Djoliba AC

2014 : AS Onze Créateurs de Niarla 1-0 Djoliba AC

2015 : Stade malien de Bamako 2-1 AS Onze Créateurs de Niarla

2016 : AS Onze Créateurs de Niarla 0-0 (tab 7-6) USFAS Bamako

2017 : Aucun litige

2018 : Stade malien de Bamako 2-1 Djoliba AC

2019 : Pas subtil

2020 : Coupe abandonnée

2021 : Stade malien de Bamako 3-2 Binga FC

2022 : AS Ral de Bamako Djoliba AC

xxxx

Colonel Assimi Gota, chef de l’État :

Un penchant assumé pour le sport !

Le président de la Transition, chef de l’Etat, ici président ce samedi la finale d’édition 2022 de la Coupe du Mali de football, na cessé de démontrer son got pour le sport. Les initiatives présidentielles en direction du monde sportif malien ces derniers mois semblent convaincre les plus sceptiques que le colonel Assimi Gota est rellement engag redorer le blason du sport malien, en particulier le football.

Qui ne se souvient de la talonnade du président de la Transition, le colonel Assimi Gota, en guise de coup d’envoi de la finale de la Coupe du Mali 2021 ! Ce geste technique exécuté dans une maîtrise rare sous nos tropiques à très ovationn ce jour-l par le public sportif présent au stade Omnisports de Bamako. L’avait bien de convaincre les uns et les autres sur les bonnes dispositions de celui qui venait de reprendre la principale la tte de l’Etat au nom de la rectification de la Transition envers le sport national.

Ils n’avaient pas tort. Le présage savrera très vite un bon augure. Conscient que les succès sportifs se construisent avant tout sur des installations dignes du nom, le président Gota, à travers le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, s’est attaché à la réhabilitation du Stade du 26-Mars qui venait d’être suspendu pour non-conformité aux normes internationales et aussi du Centre pour sportifs dlite de Kabala, etc.

Le président Assimi Goita remettant le trophée au Capitaine du Stade malien de Bamako, vainqueur de la coupe du Mali 2021
Aujourd’hui, ces deux infrastructures font la fierté du peuple malien en général, des sports en particulier. Le Stade du 26-Mars relooké pourrait même abriter valablement une rencontre de phase finale de la Coupe du monde de football de la Fifa. Plus de 7 milliards de Fcfa ont été consacrés à la rénovation parce que de sa réception en 2002 à la suspension par les instances internationales du football, il n’avait pas reçu un entretien digne de ce nom.

Aujourd’hui, dans le stade situé dans le quartier de Yirimadio, tout est réglé comme du papier musique. Chacun sait ou le va. Chacun sait ce qu’il doit faire. Ce mme esprit de modernisation des infrastructures sportives a profit au Centre pour sports dlite de Kabala, ici a repris des couleurs aprs avoir frl la dcrpitude. Présentement, les mises au vert des équipes nationales sy droulent sans anicroche, la satisfaction des joueurs sélectionnés et leur encadrement.

Au-del de tout cache, le président de la Transition d’établir un dialogue direct avec les sportifs maliens. Ainsi, l’équipe nationale senior de football le lundi 28 décembre 2021 à la salle des banquets de Koulouba.

Les joueurs, alors en route pour la Can Cameroun-2021, étaient partis demander ses bénédictions et lui remettre deux maillots en son nom. En retour, le président Gota a remis au capitaine de l’équipe le Drapeau national.

A travers ce geste, l’envoyait un message clair aux jeunes joueurs. Ils les engageaient clairement à redonner l’espoir aux Maliens en remportant la 33e Coupe d’Afrique des nations. Mme si lattente na passé comble, le chef de lÉtat demeure convaincu que léquipe nationale peut trois mon des prcurseurs du Mali Kura auquel les Maliens aspirent. C’est pendant les moments difficiles que nous reconnaissons les vrais citoyens. Vous tes appels redonner espoir au peuple malien à travers le sport, avait laiss entendre le président Gota.

La proximité du président de la Transition avec les sportifs devrait être la clé de vote des succès futurs.

El Hadj AB HAIDARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.