La runion du gouvernement et des gouverneurs des rgions soir preside ce matin par le president de la Transition, le colonel Assimi Gota, Koulouba. L’exercice indit consiste à établir un dialogue direct et franc entre le niveau central et le niveau centralisé pour diligenter le traitement du président des grands chantiers.

Les membres du gouvernement lors de la rencontre
Cette phase d’écoute des chefs de lexcutif régional permet de prendre en compte les différentes préoccupations profondes du Mali afin d’apporter une solution. En prlude cette runion, un conseil de cabinet, sous la houlette du Premier ministre Choguel Kokalla Maga, sest tenu samedi la Primature en vue de mettre tous les ministres au mme niveau dinformation.

Après l’ouverture de la santé par le chef du gouvernement, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, la Porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maga, une exposition sur les besoins des régions. Quant à son collègue de l’économie et des finances, Aloussni Sanou, il a parlé des secteurs susceptibles de bénéficier de financements.
Pour le Porte-parole du gouvernement, l’ordre du jour de ce conseil à port sur les préparatifs de la rencontre indite du gouvernement et des gouverneurs qui seront présidents par le chef de l’état. Les gouverneurs ont exprimé des besoins concernant l’administration et le capital humain, a indiqué le colonel Abdoulaye Maga. Lors de ce conseil de cabinet, nous avons changé sur un document travail par le ministre de l’économie et des Finances consistant à évaluer financièrement les interventions de l’état sur 2022-2023, a précisé le ministre Maga. Il faut savoir que la volonté du président de la Transition est d’apporter une réponse concrète aux besoins exprimés par les populations.

L’objectif recherché, at-il dit, est damliorer leurs conditions de vie.
Selon le Porte-parole du gouvernement, les préoccupations des régions peuvent trois scindes en deux grandes catégories. Le sagit de la construction des gouvernorats, des infrastructures sociales, sanitaires et ducatives. ces attentes fortes, s’ajoutent à l’électrification et au développement rural.
Namory KOUYAT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.