Dans un communiqué publié sur la page Facebook officielle du département, hier mardi, on apprend que le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme enquête sur une enquête administrative suite à la décision d’acquittement prononcée dans l’affaire Publicité contre Bakary TOGOLA et consorts. Cette percée dans ce processus, que l’on croyait terminée, a fait grand bruit sur la toile. Si certains saluent cette décision ministérielle qui vient laver l’affront à l’institution judiciaire à travers l’acquittement du  »roi » du coton » malgré la solidité des arguments contre lui, d’autres s’indignent du fait qu’un document réservé se trouve sur la place publique de la manière la plus officielle. Dans les deux cas, les internautes demandent que les responsables de ces crimes soient punis de manière exemplaire.

Malick Konate : alors ce n’est plus confidentiel. Retirez le cachet « confidentiel » et nous partagerons. Vous ne pouvez pas faire quelque chose et son contraire.

Yéhya Maïga : un document confidentiel publié par la cellule communication du ministère de la Justice nous montre une nouvelle fois que tout le monde transgresse les règles établies, même ceux qui devraient les faire respecter. Dommage !

Fousseny Guindo : Si nous disons que la justice ne fait que son travail, vous nous enfermez par mépris. Mais Dieu vous voit. Renvoyez tous ces juges corrompus.

Malick Konaté : Ce gouvernement incompétent va nous faire subir toutes sortes de hontes. Ecrivez la confidentialité et postez-vous sur le réseau social. Ministres incompétents et irresponsables, déshonorent le grand Mali. Avec ta propagande

Sultan Du Manding : Le chargé de communication doit rester professionnel. Vous devez savoir que la divulgation de courrier confidentiel est une faute grave.

Ousmane Ballo : C’est Dieu lui-même qui prendra soin de ces juges qui, au lieu de participer à la distribution saine et équitable de la justice, se consacrent à autre chose.

Madridista Tigana : Comment quelqu’un qui a admis avoir imité la signature d’un autre PDG lui permettant d’empocher illégalement des milliards peut-il être acquitté faute de preuves ? Identifiez ces juges et rendez-les incapables.

Oumar Diallo : Une enquête doit également être ouverte contre X pour la publication d’une lettre CONFIDENTIELLE du ministre de la Justice.

Badra Drabays : Ceux qui sabotent la justice de cette manière doivent répondre de leurs actes. C’est humilier notre pays, c’est humilier la justice, la réputation de la justice malienne.

Drissa Sanogo : Hmm c’est pour ça que je n’ai jamais été pour une justice indépendante, surtout au Mali. Parce qu’ils ne feront que pleurer les pauvres.

Oumar Diarisso Président Directeur Général : Ouah, c’est compliqué, maintenant ça s’en va. Nous attendons une enquête entre le ministre et ses camarades. Alors qui sera le gagnant ?

Badra Drabays : bon, c’est un pays, bon on veut un Etat fort un Etat indépendant. Si vous vous en sortez bien, nous vous saluons et vous accordons le crédit dont vous avez besoin. Si vous faites une erreur, vous en payez les conséquences. C’est un bon état. Nous voulons une justice indépendante et intègre. Vive le Mali, vive la justice aujourd’hui, les Maliens ne pleureront pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.