Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, actuellement en visite à Alger, a déclaré jeudi que la stabilité du Mali « est aussi la stabilité de l’Algérie ».
A l’issue d’une audition qui lui a été accordée par le président algérien Abdelmadjid Tebboune, le chef de la diplomatie au Mali a déclaré que l’Algérie, en tant que pays voisin, « est plus que préoccupée par ce qui se passe au Mali ».

C’est dans ce contexte, a-t-il expliqué, que le président de la Transition au Mali, Assimi Gota, « nous a demandé de venir partager avec son frère an (Abdelmadjid Tebboune) les messages et recommandations de la rencontre nationale (malienne) qui visent à renforcer démocratie au Mali, mais aussi paix et stabilité ».

En ce sens, Gota a ajouté que l’Algérie « continue de jouer un rôle essentiel en tant que partenaire stratégique allié du Mal », estimant que l’Algérie « est un pays qui a une inter-solidarité avec le Mali pour nous accompagner. efforts pour restaurer la paix et la stabilité ».

Après les négociations menées à Alger entre le gouvernement du Mali et les rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), les belligérants ont signé l’accord d’Alger, visant à mettre fin à la guerre au Mali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *