Dans la nuit du vendredi 10 décembre, le gardien de prison, le lieutenant-colonel Tiémoko Keïta a été assassiné par des bandits armés alors qu’il circulait en mobylette au retour d’une virée shopping. Les assaillants ont emporté sa moto de Jakarta.

Selon un responsable syndical contacté par L’Indépendant, Tiémoko Kéita travaillait à la Direction régionale de l’administration pénitentiaire et de l’enseignement contrôlé à Gao en tant que chef de la division de la détention. La synergie des syndicats de l’administration pénitentiaire a condamné cet acte ignoble avec la plus grande rigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.