Le Gouverneur du District de Bamako n’a pas donné une suite favorable à la demande de marche pacifique, déposée à son niveau par le Collectif des Associations musulmanes du Mali. Celui-ci entendait ainsi se manifester, demain 11 juin, pour attirer davantage l’attention des autorités de la Transition sur la situation désastreuse des étudiants de la Faculté des Sciences Économiques et de Gestion (FSEG).

Suite à sa demande d’autorisation de marche N° 2333 et la lettre de rappel N° 2418 adressée toujours au Gouverneur du District, ce dernier a donné une suite réservée au Collectif. Motif: « La situation sécuritaire actuelle du Mali exige la suspension de toute activité susceptible de troubler l’ordre public ». L’information a été rapportée, hier jeudi 9 juin, par le président du Collectif des Associations musulmanes du Mali, Mohamed Kimbiri. Celui-ci a tenu à remercier tous les acteurs et les partenaires qui ont œuvré pour l’organisation de cette manifestation. Le faut rappeler que cette marche a été projetée par ce Collectif pour attirer davantage l’attention des autorités de la Transition sur la situation désastreuse des étudiants de la FSEG.

D’après le Collectif, » La Faculté est dans un état de déliquescence sans précédent, avec des années académiques qui se chevauchent. Un constat amer et peu enviable, sur le plan académique, le retard et les chevauchements ont attiint un palier jamais égalé. Beaucoup d’étudiants peinent à obtenir leur licence. Car, au lieu de trois ans, il leur faut six ans. L’arrivée de 11.000 nouveaux bacheliers, de 2021, dans cette Faculté, sur une population de plus de 44.000 étudiants, a aggravé la situation » .

YC

Source : l’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.