Aller au contenu

Le Mali reçoit de nouveaux avions de guerre de la Russie

La junte malienne a reçu jeudi une nouvelle livraison de plusieurs avions de guerre et hélicoptères de la part de la Russie, son nouvel allié militaire et politique principal, a constaté un correspondant de l’AFP.

Le correspondant de l’AFP a compté dix appareils au sol et dans les airs, huit avions et deux hélicoptères, lors de la cérémonie à laquelle assistaient l’ambassadeur russe Igor Gromyko et le chef de la junte malienne, le colonel Assimi Gota. La livraison comprenait des Sukho Su-25, un avion d’attaque au sol et d’appui rapproché de conception soviétique, et des Albatros L-39, un avion de conception tchèque destiné à l’origine à l’entraînement mais souvent utilisé comme avion d’attaque, a déclaré l’armée malienne. Il y avait également des Mi-8, un hélicoptère polyvalent également de conception soviétique, qui sert à transporter des troupes et des équipements et peut être armé pour soutenir les soldats au sol. Les officiels maliens n’ont pas dit eux-mêmes combien d’avions ont été reçus. Il s’agit de la dernière livraison de ce type rendue publique par les autorités. Des livraisons similaires ont eu lieu en mars et août 2022. Les autorités affirment qu’elles achètent l’avion, mais n’ont jamais fourni de détails supplémentaires, tels que les montants. Depuis 2012, le Mali est en proie à la propagation du djihadisme et à une grave crise, non seulement sécuritaire mais aussi politique et humanitaire. Les colonels qui ont pris le pouvoir par la force en 2020 ont poussé à la rupture de l’alliance militaire avec la France et ses partenaires en 2022 et se sont tournés vers la Russie. De multiples sources rapportent que la junte a commencé à engager le groupe paramilitaire russe Wagner, connu pour opérer dans plusieurs pays, fin 2021. La junte le nie, invoquant un partenariat de longue date et renouvelé avec la Russie et son armement. La junte prétend avoir repris l’initiative contre les djihadistes. Les experts contestent ses proclamations militaires. Le chef d’état-major de l’armée de l’air, le général de division Alou Boi Diarra, a parlé d’une « montée en puissance » lors de la livraison de matériel russe, qui est « presque devenue une routine ». Les forces maliennes « ont connu, au cours des deux dernières années, une dynamique sans précédent de renforcement, de modernisation et d’équipement », a-t-il déclaré. Les avions livrés sont destinés à soutenir les troupes au sol, là où elles combattent les djihadistes, a-t-il précisé. Ils permettront à l’arme d’étendre sa portée et de frapper rapidement des ennemis qui pratiquent principalement des attaques surprises et se retirent avant de riposter, a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *