Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, s’est rendu mercredi 22 décembre à Nouakchott (Mauritanie). Ce déplacement intervient au lendemain de la visite à Bamako d’une délégation de la CEDEAO, chargée de transmettre officiellement aux autorités de transition les dernières décisions issues de la réunion ordinaire du 12 décembre à Abuja (Nigeria). Concernant le maintien des sanctions ciblées déjà annoncées le 7 novembre et l’obligation de tenir des élections le 27 février 2022. Au vu des sanctions supplémentaires annoncées, notamment économiques et financières, le gouvernement malien cherche sans doute, à travers cette visite, à s’assurer que les importations en provenance du Mali transitent par le port de Nouakchott dans les meilleures conditions de sécurité et de rapidité que par le passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.