Les Comités Exécutifs Nationaux (CEN) du Syndicat Autonome des Administrateurs Civils (SYNAC) et du Syndicat Libre des Travailleurs du Ministère de l’Administration du Territoire (SYLTMAT) expriment leur préoccupation face à la résurgence des menaces contre « Représentants de l’Etat ». Ainsi, ils révèlent que dans la nuit du 8 au 9 novembre, le sous-préfet de Sansanding, Ibrahima Diamouténé et des membres de sa famille ont échappé à l’enlèvement par des individus armés non identifiés. Mais ce dernier a réussi à se réfugier ainsi que tous les membres de sa famille. Ainsi, les assaillants ont emporté son véhicule personnel et d’autres objets de valeur à son domicile. C’est au regard de cette situation que le SYNAC et le SYLTMAT condamnent cette énième tentative d’atteinte à l’intégrité physique des représentants de l’Etat et demandent « Les autorités prennent les mesures appropriées pour assurer la sécurité des représentants de l’Etat, ce qui est une plainte récurrente des deux syndicats » , notons-nous dans le document.

On rappelle que le sous-préfet de Farako, Aly Cissé, et le préfet du Gourma-Rhaouss, Drissa Sanogo ont été enlevés respectivement le 8 décembre 2019 et le 2 mai 2020. Et leurs familles n’ont pas encore eu de leurs nouvelles.

Oumar BARRY

Source : L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *