À l’issue de leur rencontre tenue, samedi, 12 février 2022, à Oyo, au Congo Brazzaville, les quatre chefs d’État de l’Ouganda, du Togo, de la République Démocratique du Congo et du Congo Brazzaville, ont soutenu les décisions prises contre le Mali, la Guinée et le Burkina Faso.

Le communiqué final de la rencontre axee sur la paix et la sécurité régionale, les chefs d’Etat « ont réitéré leur soutien total à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), dans le cadre des mesures prises à l’endroit du Mali, de la Guinée et du Burkina Faso ».

Les chefs d’État des Grands Lacs ont également évoqué la situation qui prévaut en Libye. Yoweri Museveni, Faure Gnassingbé, Félix Tshisekedi et Denis Sassou Nguesso ont appelé l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus de transition et les forces politiques de ce pays à œuvrer pour des élections « inclusives et consensuelles ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.