Aller au contenu

Lutte contre l’insécurité : quinze terroristes neutralisés dans une attaque au sud du Mali


Le dimanche 15 janvier 2022, une mission de sécurité sur la route Kwala-Mourdiah a été victime d’une attaque terroriste. Cette offensive menée par des hommes armés vers 9h10 sur l’axe Gomitra-Kwala a entraîné la mort de cinq personnes, dont quatre soldats et un conducteur de calèche civil de passage, la blessure de trois autres personnes et la destruction de deux véhicules, selon les autorités militaires. Selon la même source, une quinzaine de terroristes ont été tués à la suite des opérations de ratissage menées par les unités terrestres et les forces aériennes des FAMa.

Quatre soldats maliens et un charretier civil de passage sont morts dimanche, laissant trois autres blessés, dans une embuscade lors d’une mission de sécurisation de la route Kwala-Mourdiah dans la région de Nara (sud), a indiqué l’armée malienne sur sa page Facebook. La même source a déclaré qu’une quinzaine de terroristes ont été neutralisés dans l’attaque suite à une opération de contrôle par les forces armées maliennes.

« Attaque terroriste contre une mission de sécurité sur la route Kwala-Mourdiah. Cela s’est produit ce matin vers 9h10 sur l’axe Gomitra-Kwala, faisant 05 morts du côté ami, dont un conducteur de trolley civil de passage, 03 blessés et 02 véhicules détruits », a déclaré la Direction de l’information et des relations publiques (Dirpa) des forces armées, ajoutant que « les unités terrestres et les forces aériennes ont été rapidement engagées dans la zone pour des ratissages et des opérations aériennes, ce qui a permis le traitement de 02 véhicules et la mort de 15 terroristes.

Pour rappel, plus d’une dizaine de soldats maliens ont été tués et 11 autres blessés le mardi 10 janvier dans deux attaques complexes entre Dia et Diafarabé et entre Koumara et Macina. Des sources militaires ont déclaré : « Des renforts terrestres ont été déployés dans la zone, suivis d’une opération de ratissage avec un total de 17 corps de terroristes laissés sur le terrain.

Depuis plus d’une décennie, le Mali est confronté à une crise multidimensionnelle complexe renforcée par l’insécurité. Cette crise, qui a débuté dans les régions du nord, s’est étendue aux régions centrales, puis à certaines régions du sud, créant une insécurité croissante et généralisée.

Ibrahim Djitteye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *