Transporté d’urgence à l’hôpital Cheikh Zad de Rabat à la mi-septembre, l’ancien président du Mali est rentré à Bamako le 15 novembre. C’est bien.

nos chers compatriotes, Maliens, du dedans et du dehors,
nos nombreux amis et supporters à travers l’Afrique et le monde,
vous tous qui nous avez envoyé des messages de compassion et fait des vœux de guérison,
vous tous qui, de loin ou de près, nous avez accompagnés de leurs bénédictions,
Nous savons que vous avez tous été secoués par l’annonce de la maladie du président Konar.

Générosité bienveillante marocaine et congolaise
Aujourd’hui, par la grâce de Dieu Tout-Puissant et Miséricordieux, grâce à l’assistance du Président Denis Sassou Nguesso, de Sa Majesté le Roi du Maroc que Dieu assiste, et de l’équipe médicale qu’il a mobilisée pour nous, je peux vous assurer que le Président Konar a repris et que nous sommes rentrés à Bamako le lundi 15 novembre 2021.

Remercions Sa Majesté le Roi du Maroc, que Dieu l’aide ainsi que le personnel médical, au nom de nos enfants, familles, amis et proches, le Président Konar et moi.

Permettez-nous d’adresser nos sincères remerciements au Président Denis Sassou Nguesso qui, dès l’annonce de la maladie du Président Konar, nous a spontanément apporté son aide bienveillante et fraternelle.

Remercions également les médecins de notre pays qui, depuis de nombreuses semaines, font de leur mieux pour nous apporter leur aide avant que Sa Majesté le Roi du Maroc que Dieu assiste, nous offre sa bienveillante générosité pour le soutien du Président Konar.

Conséquences subtiles du Covid
La rapidité avec laquelle l’équipe médicale de Rabat a posé le diagnostic pour un traitement rapide et efficace a immédiatement ouvert la voie au rétablissement du président Konar.
Il ne s’agissait pas d’un accident vasculaire cérébral mais d’une inflammation des nerfs et des racines nerveuses provoquée par les subtiles conséquences du Covid que le président avait emporté en avril dernier. Le Covid est une maladie assez mystérieuse qui n’a pas fini de dévoiler tous ses secrets et contre laquelle nous vous demandons tous de vous prémunir avec les nombreuses mesures préconisées à cet effet : masque, espacement, désinfection périodique des mains au gel hydroalcoolique et, enfin, vaccination .

En conclusion, toutes les bonnes personnes avec la grande générosité de cœur et d’esprit que Dieu a mis sur notre chemin, l’Ambassadeur du Mali et ses collaborateurs, la communauté du Mali résidant à Rabat, qui nous ont chaleureusement accueillis, nous disons également un grand Merci.

Source : Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *